Spurs

Tony Parker se voit plutôt manager que coach : pourquoi pas un rachat des Spurs avec Tim et Manu ?

Tony Parker

L’ASVEL oui, mais Châteauroux dans tout ça?

source image : youtube

Après avoir annoncé qu’il serait normalement sur pied d’ici janvier, Tony Parker a évoqué son futur au micro de la télé argentine. Le coaching, c’est mort pour TP mais par contre… la possibilité de devenir manager l’intéresse beaucoup. Déjà propriétaire de L’ASVEL, l’ancien capitaine des Bleus ne s’arrêtera probablement pas en si bon chemin.

On s’en doutait, le meneur des Spurs ne va pas aisément faire ses adieux au sport qui l’a élevé au rang des plus grands sportifs français de l’histoire. Déjà investi dans les affaires alors qu’il est encore joueur outre-atlantique, après l’achat du club de Villeurbanne en mars 2014 puis le club féminin cette année, TP a déjà trouvé comment occuper sa retraite sportive. Le mec ne va pas se mettre au tricot ni jouer à la pétanque, ça c’est sûr. A l’image de Michael Jordan, Larry Bird, Magic Johnson et beaucoup d’autres, c’est dans le management d’une équipe que le quadruple champion NBA voudra évoluer après une carrière de joueur exceptionnelle. C’est via une vidéo en anglais, sous titrée en espagnol – pourquoi faire simple pour le français ? – que notre Tony national a confirmé ce choix.

Je ne serai pas coach. Je préfère tous les aspects de la gestion d’une équipe : les relations de marketing, comment on vend les tickets, comment on gère les abonnements à l’année. Mais également comment on construit un complexe sportif, une académie et toutes les choses qui vont avec. Je préfère tout ça plutôt qu’être coach. J’aime tous les aspects des affaires.

Même s’il a côtoyé un grand ponte du coaching toute sa carrière, ce bon vieux Gregg n’aura pas insufflé l’envie à Tony de griffonner au véléda les plaquettes. Peut-être qu’il ne dessine pas bien après tout… Il l’avait déjà évoqué il y a plusieurs années : c’est bien dans les affaires qu’on reverra l’icône qui a révolutionné le basket français. Anyway, on ne discute pas des goûts et des couleurs les amis et tant que ses enfants auront le même rendement en EDF, on restera tolérant.

Tony Parker ne sera donc pas le futur Zizou. Ayant économisé suffisamment de pesetas, TP aura donc les moyens nécessaires pour continuer ses investissements en tant que manager. Mais on va rapidement arrêter de parler retraite pour Tony : à 35 ans, le frenchie a encore quelques saisons devant lui mais plus comme titulaire. Alors tu te concentres sur la guérison du quadri Tony et tu verras pour racheter les Spurs dans une dizaine d’années avec tes potos Manu et Tim. 

Les visiteurs ont tapé :


1 Comment

1 Comment

  1. perrichon

    8 octobre 2017 à 1 h 03 min at 1 h 03 min

    apparemment ce journaliste a quelque chose contre la pétanque. et dites moi pourquoi ne ferait-il pas un bon joueur de pétanque? Avant de parler de la future carrière de ses enfants, Tony Parker est toujours sur la voie d’une guérison, il a pour sa part la chance d’être dans l’une des plus prestigieuses franchises.Laissons lui le temps de récupérer et puis vous voulez savoir ce qu’il va faire de son argent.Je pense que celui-ci est capable de faire beaucoup de choses, et vous supposez qu’il fera un rachat du management des Spurs. Il a surtout le malheur de faire un sport où l’on parle d’abord d’argent.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top