Hornets

Malik Monk était convaincu d’atterrir aux Knicks : pas de chance, le futur maire de New-York est français

Adrien Monk

Vivement le premier Hornets-Knicks tiens.

Source image : taringa.net

Pour ceux qui ne connaissent Monk uniquement sur TF1 et avec des T.O.C., vous risquez d’être surpris à la rentrée. Allô la Lune ici la Terre, on parle quand même d’un gamin drafté en onzième position le 22 juin dernier et qui pourrait bien tout casser à la rentrée. Même s’il était sur de le faire avec les Knicks et qu’il évoluera finalement sous les couleurs de Charlotte.

La star de Kentucky était annoncée depuis long time dans le Top 10 de la dernière Draft mais le destin en a voulu autrement. Résultat des courses, ce sont aujourd’hui les Hornets qui se frottent les mains d’avoir mis le grappin sur le shooteur, même si ce dernier a avoué hier être convaincu jusqu’au dernier moment que les Knicks sauteraient sur l’occasion de le pécho à la Draft :

Malik Monk était convaincu que les Knicks allaient le drafter : “Moi, mon agent, tout le monde autour de moi, ma famille… Nous pensions tous que nous irions à New-York.

Deux façons de voir les choses. Si t’es pessimiste, tu peux te dire que t’as raté l’occasion d’évoluer dans l’un des plus gros marchés mondiaux, dans une franchise mythique qui plus est. Si tu vois plutôt le positif ? Tu te dis que vu les antécédents des Knicks à la Draft, tu as peut-être évité un bordel sans nom dans ta vie. Quoiqu’il en soit, celui qui sort d’une saison à 20 pions de moyenne en NCAA débutera donc sa carrière en Caroline du Nord et c’est à Frank Ntilikina que reviendra l’honneur de revêtir le maillot des Knicks. On connaît donc une franchise qui se frotte les mains à l’idée de voir évoluer l’un des snipers les plus attendus de sa promo et un joueur qui a sans doute hâte d’en découdre avec des dirigeants qui ont préféré jeter leur dévolu sur un gamin venu d’Alsace. Les joies de la Draft, où rien n’est jamais sûr avant l’annonce finale du comish’, surtout pour la franchise de Big Apple qui nous a donné l’habitude depuis toujours de prendre des directions chelous.

La Draft de Kristaps Porzingis il y a deux ans et celle de Franky il y a quelques mois pourraient toutefois remettre NYC dans le bon chemin dans les prochaines années. Mais tout est encore aujourd’hui à l’état de promesse et malgré ses supputations, Malik Monk ne fait donc pas partie du projet. Rendez-vous au Madison pour leur faire regretter leur choix ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top