Videos NBA

Flashback 2016/17 : quand Giannis Antetokounmpo donnait un avant-goût de ses futures moyennes

Pour vous faire patienter avant l’Euro et – surtout- avant la reprise de la NBA en octobre, TrashTalk vous offre tout au long du mois d’août un condensé de ce qu’il s’est fait de mieux la saison passée. Des perfs de fous malades assaisonnées ça et là d’instants historiques, du retour de Kevin Durant dans l’Oklahoma jusqu’à son sacre en juin face à LeBron, en passant par les triples-doubles de Russell Westbrook ou les 30 000 points atteints par Dirk Nowitzki. On embarque ? Allez, on embarque.

On vous parlait hier de la fantastique performance de James Harden le soir du réveillon, mais celle proposée par Giannis Antetokounmpo est également à ranger au rayon des nuits de folie de la saison dernière. Nous sommes donc le 31 décembre 2016, c’est mieux pour un réveillon, et si le Freak a tapé quelques jours auparavant son record en carrière face aux Wizards, la soupe qu’il va servir aux Bulls en cette nuit de teuf sera toute autre…

35 points à 13/19 au tir dont 1/1 du parking et 8/11 au lancer, 9 rebonds, 7 passes, 7 contres et 2 steals en 41 minutes

Un récital de 41 minutes, en prenant le soin, comme souvent, de s’occuper d’absolument tout sur le terrain. Trois crêpes dès le premier quart-temps donnaient déjà le rythme mais ce n’était rien par rapport à ce que l’ailier des Bucks avait dans la manche. La mi-temps est atteinte sur des chiffres de 15 points, 4 rebonds, 3 passes et 5 contres et l’on se dit alors que Nate Thurmond, Oscar Robertson et Hakeem Olajuwon vont peut-être enfin accueillir un petit nouveau au pays des quadruples-doubles… Malheureusement, si le cyborg accélèrera le tempo en attaque en deuxième mi-temps pour assurer la win, la ligne de stats finale ne sera “que” quasi parfaite. 35/9/7/7, seul joueur ever à lâcher de telles stats avec Anthony Davis (36/14/9/7 la saison précédente). La promesse d’un futur où Giannis pourrait tout simplement réaliser ce genre de perfs tous les soirs, tant le physique hors-norme et le potentiel du garçon semblent aujourd’hui sans limite. Les Bucks s’imposeront évidemment ce soir-là face à Chicago, comptant également sur le premier triple-double en carrière du futur ROY Malcolm Brogdon.

Giannis Antetokounmpo au United Center un soir de réveillon ? Les cercles et les calculettes s’en souviennent encore. Mais chers amis be ready, on pourrait bien avoir la saison prochaine… une vingtaine de réveillons dans l’année.

Les stats de Giannis Antetokounmpo en 2016/17

  • Saison régulière : 22,9 points à 52,1% au tir dont 27,2% du parking, 77% au lancer, 8,8 rebonds, 5,4 passes, 1,9 contres et 1,6 steal
  • Playoffs : 24,8 points à 53,6% au tir dont 40% du parking, 54,3% au lancer, 9,4 rebonds, 5 passes, 1,7 contres et 2,2 steals

Le Top 5 de Giannis Antetokounmpo en 2016/17

  • 29 novembre vs Cavs : 34 points à 13/19 au tir dont 1/2 du parking et 7/10 au lancer, 12 rebonds, 5 passes, 2 contres et 5 steals
  • 23 décembre vs Wizards : 39 points à 12/19 au tir et 15/17 au lancer, 8 rebonds, 6 passes, 1 contre et 2 steals
  • 31 décembre @ Bulls : 35 points à 13/19 au tir dont 1/1 du parking et 8/11 au lancer, 9 rebonds, 7 passes, 7 contres et 2 steals
  • 10 février vs Lakers : 41 points à 11/20 au tir dont 1/6 du parking et 18/21 au lancer, 8 rebonds, 6passes, 3 contres et 2 steals
  • 24 mars vs Hawks : 34 points à 13/22 au tir dont 1/3 du parking et 7/9 au lancer, 13 rebonds, 5 passes, 3 contres et 2 steals
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top