Videos NBA

Flashback 2016/17, hors-série : quand Jamal Murray et Frank Kaminsky enflammaient le Rising Stars

Pour vous faire patienter avant l’Euro et – surtout- avant la reprise de la NBA en octobre, TrashTalk vous offre tout au long du mois d’août un condensé de ce qu’il s’est fait de mieux la saison passée. Des perfs de fous malades assaisonnées ça et là d’instants historiques, du retour de Kevin Durant dans l’Oklahoma jusqu’à son sacre en juin face à LeBron, en passant par les triples-doubles de Russell Westbrook ou les 30 000 points atteints par Dirk Nowitzki. On embarque ? Allez, on embarque.

Troisième édition du Rising Stars Challenge en mode Team USA contre Team World. Un peu de concurrence qui ne fait pas de mal à un match devenu au fil des années aussi parodique que son grand frère, même si l’on reste évidemment à des années lumière d’une once d’intensité. Pas grave, cette petite sauterie du vendredi est faite pour se mettre bien en apéro de l’un des week-ends les plus attendus de l’année. Et pour cette édition 2017, les vrais fans sont devant leur écran car le plateau est tout simplement succulent. Kristaps Porzingis, Dario Saric et Nikola Jokic côté World, Karl-Anthony Towns ou Devin Booker côté cain-ri, tout est réuni pour un show comme on les aime. Comme prévu le match est rythmé, comme prévu la défense est restée sur le parking du Smoothie King Center et si les deux équipes coachées par Mike Brown et Jay Larranaga offrent au public une confrontation aussi sympatoche que Sébastien, les héros ne seront au final pas ceux que l’on attendait…

Frank Kaminsky : 33 points à 12/16 au tir dont 9/13 du parking, 3 rebonds et 2 passes en 20 minutes

Jamal Murray : 36 points à 13/19 au tir dont 9/14 du parking, 3 rebonds, 11 passes et 1 steal en 20 minutes

Frank Kaminsky d’un côté et Jamal Murray de l’autre, fallait oser la sortir le matin sans trembler du menton. Car oui, ce sont bien l’intérieur des Hornets et le sniper de Denver qui vont enflammer la rencontre en deuxième mi-temps, en se répondant du tacotac derrière la ligne à 3-points. Personne ne défend, c’est pratique, et les deux fifous entrent donc dans un duel épique que seul un Rising Stars peut nous offrir. A ce petit jeu-là le Canadien des Nuggets finira par emporter le trophée de MVP grâce à la victoire de son équipe et un total de passes mettant la girafe de Charlotte dans les cordes. Game over, le petit Jamal est né et montrera le bout de son nez à Denver après un hiver compliqué d’un point de vue individuel.

C’est pour ça que l’on se cogne ce genre de match en février. Pas pour voir du grand basket bien sûr, mais plutôt pour assister à ce genre de performance que l’on aurait pas imaginé même avec de l’alcool dans le sang. Et quand on sait comment s’est passé la suite du week-end, on a bien fait d’en profiter le vendredi…

Team USA Team World

Parking numéro 1 :

Parking numéro 2 :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top