Videos NBA

Flashback 2016/17 : quand James Harden faisait décuver tout le monde le soir du réveillon

Pour vous faire patienter avant l’Euro et – surtout- avant la reprise de la NBA en octobre, TrashTalk vous offre tout au long du mois d’août un condensé de ce qu’il s’est fait de mieux la saison passée. Des perfs de fous malades assaisonnées ça et là d’instants historiques, du retour de Kevin Durant dans l’Oklahoma jusqu’à son sacre en juin face à LeBron, en passant par les triples-doubles de Russell Westbrook ou les 30 000 points atteints par Dirk Nowitzki. On embarque ? Allez, on embarque.

Si on demande à n’importe quel féru de NBA de ressortir une soirée psychédélique en 2016, il nous lâchera probablement cette date du 31 décembre. Flashback, il est 1h du mat’ et vous vous éclipsez tranquille de votre soirée déguisée pour aller checker rapidement les stats des matchs de la nuit. Car ce soir vous l’aviez promis à madame, pas de NBA et priorité à cette belle soirée du réveillon. Sauf que…

Sauf que vous n’aviez pas encore bu mais que vous avez tout d’un coup l’impression d’être carrément torché. Le fautif s’appelle James Harden et les victimes sont new-yorkaises, des Knicks démolis ce soir-là par l’ouragan Ramesse comme un buffet d’Apérivrais dans votre soirée devenue du coup bien… secondaire.

53 points à 14/26 au tir dont 9/16 du parking et 16/18 au lancer, 16 rebonds et 17 passes en 42 minutes

Dès le début du match, le meneur des Rockets donne le ton. Deux caviars pour Montrzell Harrell, un cadeau à Trevor Ariza, deux bombes du parking d’Arthur sur TF1 et l’autre cinglé en est déjà à 8 points, 6 rebonds et 6 passes en douze minutes. Votre TTFL est subitement devenue plus intéressante que ce 31 décembre feutré mais vous n’avez encore rien vu… Harden régale absolument tous ses coéquipiers planqués à 3-points, Lance Thomas gagne un aller-retour direction Dancing with the stars et Derrick Rose se ramasse un buzzer sur la trogne, le temps pour le cuistot d’atteindre la mi-temps avec 24 points, 9 rebonds et 10 passes. Insane, incroyable, les mots manquent mais de toute façon vous ne pouvez pas parler puisque vous êtes planqués aux chiottes pour encore une bonne heure. Le triple-double est atteint avec encore dix minutes à jouer dans le troisième quart et c’est cette fois-ci à Mindaugas Kuzminskas de servir de condiment à la Barbe folle. 40/13/13 avant le dernier round et donc 53/16/17 après une ultime bombinette à neuf mètres, histoire de plier un match ayant eu la bonne idée de rester serré jusque-là.

Premier triple-double en 50/15/15 de toute l’histoire de la NBA et premier réveillon passé à hurler comme un mec bourré aux chiottes, alors que vous n’aviez pas encore eu le temps de boire un canon. Une soirée mémorable signée Chef Harden, rentré encore un peu plus dans la légende en cette St Sylvestre. Wow.

Les stats de James Harden en 2016/17

  • Saison régulière : 29,1 points à 44% au tir dont 34,7% du parking, 84,7% au lancer, 8,1 rebonds, 11,2 passes et 1,5 steal
  • Playoffs : 28,5 points à 41,3% au tir dont 27,8% du parking, 87,8% au lancer, 5,5 rebonds, 8,5 passes et 1,9 steal

Le Top 5 de James Harden en 2016/17

  • 1 novembre @ Cavs : 41 points à 13/20 au tir dont 5/9 du parking et 10/14 au lancer, 7 rebonds, 15 passes et 1 steal
  • 31 décembre vs Knicks : 53 points à 14/26 au tir dont 9/16 du parking et 16/18 au lancer, 16 rebonds et 17 passes
  • 27 janvier @ Sixers : 51 points à 16/28 au tir dont 6/11 du parking et 4/4 au lancer, 13 rebonds, 13 passes et 2 steals
  • 1 février vs Raptors : 44 points à 12/22 au tir dont 5/12 du parking et 15/16 au lancer, 4 rebonds et 7 passes
  • 21 avril @ Thunder : 44 points à 11/21 au tir dont 4/12 du parking et 18/18 au lancer, 6 rebonds et 6 passes

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top