Warriors

Kevin Durant évoque son “sacrifice” financier : les bagouzes avant le flouze…

Kevin Durant - NBA Awards

Difficile de gérer les fins de mois maintenant….

Source : Youtube / TNT

Si l’on peut reprocher plusieurs choses à Kevin Durant, la prolongation de son contrat discount chez les Warriors a en revanche souligné sa mentalité très louable quand il s’agit de limiter sa tirelire personnelle pour le bien du collectif. Alors évidemment, les sommes dont on parle font, à juste titre, rire tout le monde surtout quand on emploie les termes de “sacrifice” financier. Il n’en reste pas moins que l’ailier a su faire l’impasse sur un joli pactole et outre les chiffres, on parle plutôt là d’un état d’esprit.

Si l’été des Warriors est aussi réussi, c’est grâce à KD. Alors qu’il aurait pu prétendre à un salaire de 34 voire 35 millions dès la saison prochaine, le joueur touchera moins de 27. Or, ces 9 millions ont été déterminants pour les Dubs qui se sont permis de gaver Curry et Iggy, de prolonger Shaun, West et McGee, et même de recruter deux nouvelles têtes et un rookie. Dans une interview accordée à Anthony Slater dans The Athletic, le MVP sortant est revenu sur cette décision intelligente, qu’il justifie par la volonté de continuer à évoluer dans les meilleures conditions possibles dans la Baie, avec un collectif hors-pair, pour poursuivre sa collection de bagues fraîchement débutée. Il déplore en revanche les critiques qui ont pu lui être faites à ce sujet.

“Je suis un gars intelligent, je veux que ce truc continue. En regardant Andre, Shaun et Steph, je me suis dit que ces garçons méritaient plus que ce qu’ils gagnaient actuellement. Parce qu’ils étaient sous-payés, je savais qu’ils allaient réclamer à un moment donné ce qu’ils méritent. J’ai juste pris du recul en attendant de voir comment les choses allaient évoluer. Puis j’ai pris les choses en mains. Je voulais garder cette équipe comme elle était et j’ai pensé que cela pouvait aider la franchise à conserver tous les gars. Et en plus de ça, c’est mon argent, ma décision. Je peux en faire ce que je veux.

Ils critiquent seulement parce que c’est les Warriors et parce que c’est moi. Ils adorent critiquer tout ce que l’on fait. Beaucoup de joueurs ont fait ça auparavant. Je n’ai pas fait ça pour recevoir des éloges. J’ai simplement appris de Tim Duncan ou de Dirk Nowitzki et comment leur sacrifice ont pu leur être favorable. Je me suis dit : pourquoi pas moi ? Pourquoi ne pas moi aussi faire un sacrifice financier ? Les gens voulaient que l’argent nous sépare, mais je ne voulais pas que cela se produise.”

KD, malin sur ce coup là, sera donc moins bien payé que beaucoup d’autres joueurs cette saison et a bien compris que le fait de se brader était essentiel pour réaliser son objectif de back-to-back. Comme les grands joueurs qu’il évoque, il est conscient que ce n’est pas avec la money money qu’on devient champion NBA, mais avec un collectif. En évoluant dans un effectif qui s’est même renforcé grâce à lui, Durant pourra continuer à marcher tranquillement sur la Ligue, allégé de quelques millions d’euros. Alors oui, on va relativiser le terme de sacrifice : on parle d’un gars déjà multimillionnaire, avec plusieurs sources de revenus qui aura encore de quoi tenir les fins de mois même sans ses 9 patates. Evidemment que l’on ne vit pas dans le même monde, que nous n’avons plus le même rapport aux chiffres que ces messieurs sur les parquets et que la portée du geste de KD nous semble dérisoire tant il doit se perdre dans ses montagnes de billets verts. Mais nous parlerons plutôt ici d’une mentalité, que tous les joueurs n’auraient peut-être pas eu s’ils s’étaient retrouvés à sa place. Si Kevin a voulu probablement redorer son image bien entachée depuis une saison, il a surtout prouvé qu’il ne pensait qu’à une seule chose qui n’était pas l’argent mais l’envie de gagner, tout en s’éclatant dans l’une des meilleurs équipes de l’histoire. Well done, KD.

Kevin Durant qui s’exprime sur son son nouveau contrat soldé, ça va encore faire jaser. Surtout quand on sait que ce dernier n’est que temporaire : il touchera très probablement un gros pactole à l’issue de ces deux prochaines saisons, mérité quand on connait son niveau. En attendant, les Warriors peuvent lui adresser un gentil “merci KD”, et retourner à leurs occupations estivales avant le carnage qui se profile…

Source : The Athletic


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top