Mix

John Starks – The Kid of NY : mix sur un arrière qui n’arrêtait jamais dans une ville qui ne dort jamais

On parle principalement de John Starks pour vanter ses aptitudes défensives, pour mettre en avant son côté pitbull et le cauchemar qu’il pouvait représenter pour les meilleurs extérieurs adverses lorsqu’il se mettait en tête de les museler. Mais pour l’anniversaire du bonhomme, Clutch-23 nous propose un peu plus de quatre minutes d’images se focalisant principalement sur les capacités offensives de l’arrière des Knicks. Et il y a de quoi faire ! 

De gros dunks forcément, mais aussi des drives finis en floaters ou en lay-ups compliqués. Starks savait utiliser sa vitesse et ses qualités athlétiques pour se débarrasser des ses adversaires directs que ce soit sur demi-terrain (souvent ligne de fond) ou sur phase de transition où il faisait partie de ces petits bolides bien difficiles à contenir une fois lancés. Dans le périmètre, même si la réussite au shoot n’était pas toujours au rendez-vous, le laisser seul pouvait vite se transformer en gros danger. Et pour finir, en termes de vision de jeu à la passe, Starks se servait bien des différences créées pour offrir de très bons ballons à ses coéquipiers sans oublier d’assurer le spectacle. Bref, on ne le dit pas assez mais John Levell Starks était un basketteur bien complet. Ce n’est pas un hasard s’il a été l’un des membres clé de ces Knicks qui ont fait rugir le Madison Square Garden dans les années 90. Et bien évidemment, s’il y a bien une chose qu’on ne pourra jamais lui enlever c’est qu’il était un soldat.  Un combattant près à mourir sur un parquet pour défendre la maison new yorkaise.

Mais, le temps d’un mix, apprécions ce que l’ami Starks était capable de proposer en attaque aux côtés de Patrick Ewing, Charles Oakley ou encore Anthony Mason.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top