Grizzlies

VDM : Ben McLemore signe à Memphis, joue un match amical et se tape une fracture au pied droit…

crying tears larmes
Source image : YouTube

Pauvre Ben McLemore. On lui souhaitait toute la réussite du monde, un vrai tremplin à Memphis, et au lieu de ça le sniper va devoir passer par la case opération : fracture au pied, paye ton été.

C’est plus que de la poisse là, dans le camp de Ben. C’est de l’acharnement, carrément. Après avoir déjà passé ses débuts en NBA à Sacramento, ce qui représentait un beau petit challenge pour démarrer son aventure professionnelle, le produit formé à Kansas voulait tourner la page. Prendre un nouveau départ, changer de coin, être intégré dans un groupe stable et avec une vraie identité inclusive. C’est d’ailleurs ce qu’il trouvait à Memphis, puisque McLemore et la franchise du Tennessee paraphaient un contrat de deux ans et 11 millions de dollars. On lâchait forcément un sourire en apprenant la nouvelle, car le potentiel du garçon n’avait pas été assez bien utilisé jusqu’ici, ni par les Kings, ni par le joueur lui-même. Bosser aux côtés de Marc Gasol et Mike Conley allait donc représenter une belle opportunité, jusqu’à ce que Ben décide de jouer à Los Angeles dans le cadre d’un pick up game… et se blesse.

Fracture du cinquième métatarsien, opération sur le champ et près de 3 mois d’absence, l’enfer. Tout ça pour un putain de match peinard en plein mois d’août, l’arrière ayant apparemment atterri sur le pied d’un adversaire et immédiatement quitté le terrain. C’est aussi bien une tuile pour McLemore que pour les Grizzlies, l’équipe de David Fizdale comptant justement sur ses nouvelles recrues pour dynamiter le banc local. Au lieu de ça, le coach de Memphis devra retrousser ses manches et faire de son mieux, en attendant le retour de Benny dans le groupe. Trois mois, ça donne donc environ début-novembre dans le meilleur des cas, ce qui ferait déjà une petite dizaine de matchs en moins sur la saison. Et là on parle d’un scénario de base, ce qui peut donc aussi bien s’améliorer comme s’empirer. Dur dur pour McLemore, dur dur pour les Grizzlies, maintenant c’est opération puis rééducation, en espérant que cette blessure ne plombe pas la suite de sa carrière. Car les soucis aux pieds, mine de rien…

Il faut un sacré mental pour aborder la suite avec confiance, après être passé par le bloc opératoire. Ce n’est pas la plus grande qualité montrée par Ben McLemore jusqu’ici, mais croisons les doigts pour qu’il nous fasse taire. Rendez-vous en novembre.

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top