Sixers

Jahlil Okafor pense parfois à son avenir dans une autre franchise : le Process, avec une demi-Trust

Jahlil Okafor
Source image : YouTube

La hype des Sixers est peut-être belle et enivrante pour la plupart, mais tout le monde n’est pas forcément heureux de cette prometteuse situation : Jahlil Okafor alterne entre l’optimisme et le pessimisme.

Pauvre Jahlil. Il est clair que l’intérieur n’a pas vraiment aidé son dossier depuis ses premiers pas en NBA, mais il faut dire qu’Okafor en chie pas mal sur ces 24 premiers mois passés chez les grands. Entre baston dans les rues de Boston, blessures au niveau des cannes et concurrence qui fait le boulot à sa place dans la raquette, le phénomène qui faisait baver du monde en sortie de Duke n’a pas eu droit à un parcours doré jusqu’ici. Et encore une fois, on ne va pas le disculper totalement puisqu’il a lui aussi joué un certain rôle dans ce troublant chemin. Sauf qu’aujourd’hui, Jahlil est à quelques semaines de la reprise, son nom est attendu lorsque l’appel sera fait au premier jour du camp d’entraînement des Sixers, et ce n’est pas ce qui l’excite le plus. Non, Okafor pense parfois à ce qu’un nouveau départ ailleurs représenterait dans sa carrière. Une sorte de mini-rêve qui peut parfois ressembler à celui vécu en réalité par D’Angelo Russell, l’ex-meneur des Lakers ayant de grandes chances d’en chier collectivement à Brooklyn mais pouvant également profiter de cette situation pour exceller individuellement. Deux saisons professionnelles pour Jahlil, comme pour D-Lo, et un balancement perpétuel entre ce qu’il pense vraiment et ce qu’il doit dire. La preuve avec ses récents propos, tenus après de Tom Moore de chez GateHouse. Alors, t’as pensé à ce que donnerait un nouveau monde dans une nouvelle franchise ?

“J’y ai pensé, oui. J’entends les rumeurs de transferts et autres discussions du genre, en réalisant que construire un nouveau scénario serait peut-être une meilleure chose que ce qui se passe actuellement. En ce qui concerne la NBA, tout ce que j’ai connu jusqu’ici est le maillot des Sixers. Et la ville a été super avec moi, les entraîneurs ont été supers avec moi, mes coéquipiers également. Je ne pourrais donc être plus content.”

Saisissant virage à 180°, avec un Okafor d’abord ultra-transparent puis retournant rapidement dans la peau de l’athlète qui doit représenter les Sixers. Après tout, Jahlil doit certainement penser cela au plus profond de lui, mais il est clair que le scénario actuel n’est pas celui que le phénomène envisageait en sortie de Duke. Quels sont les joueurs mentionnés à Philly quand on parle de la saison prochaine ? Joel Embiid, Ben Simmons, Markelle Fultz, Dario Saric… même J.J. Redick passe devant Okafor dans les headlines. Et ça, quand on a cartonné à tous les niveau avant la NBA et qu’on se retrouve en galère sur un banc ou à l’infirmerie en NBA, ça joue forcément sur votre motivation. La bonne nouvelle, c’est que la concurrence sera faible au poste de pivot la saison prochaine à Philly. Embiid évidemment, un peu d’Amir Johnson peut-être, mais sinon ? Nada. En cas de pépin physique du géant camerounais, Okafor pourrait donc en profiter et retrouver le sourire. Mais peut-être qu’avant même de penser à cela, le pivot sera transféré, suite à une des nombreuses rumeurs qui l’ont accompagné depuis son arrivée en NBA…

Mentionné dans tous les potentiels départs dès qu’on se penche sur la Pennsylvanie, Jahlil Okafor n’a pas vraiment le choix. Il va devoir faire le job, rester sur ses deux jambes, garder le sourire et espérer que sa situation s’arrange. Par la suite, il pourra tenter de chercher son bonheur ailleurs.

Source : GateHouse


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top