Sixers

Ben Simmons est prêt pour une saison “effrayante” : quelle douce mélodie du côté de Philly…

Ben Simmons

Tout vient à point à qui sait attendre…

source image : youtube

Devinette difficile du jour : qu’est-ce qui est numéro 1 de Draft, qui ronge son frein depuis un an du côté des Sixers et qui est bien parti pour faire encore jaser LaVar Ball quand son fils n’aura pas le trophée de Rookie de l’Année ? Pas besoin de répondre. Après une année qui aura été synonyme de semi-frustration dans les rues de Philly, c’est bien celle du pur régal qui pourrait advenir à partir d’octobre. Ben Simmons l’annonce via les réseaux sociaux : il est prêt, finally. Préparez vos lunettes de soleil les amis, ça va briller en Pennsylvanie. 

C’est le mois d’août, alors on ne fait pas les difficiles et on prend toutes les sources d’infos possibles : aujourd’hui, c’est du côté d’Instagram que l’actualité pointe le bout de son nez. Affamé comme jamais, l’ancien Tiger de LSU a posé le texte que l’on attendait tous : le mec est bouillant, impatient, surexcité et à son meilleur niveau. Oh putain. Orgasme visuel dans 3, 2, 1,…

Il y a environ un an, je suis arrivé à Philly et d’une certaine manière je suis resté le même. J’ai eu un an pour apprendre, expérimenter et développer mon jeu à tel point que je suis prêt à débuter la saison le couteau entre les dents. Rétrospectivement, je pense que j’aurais tué l’ancien moi sur le terrain. Philly, ça va être un spectacle effrayant. C’est parti.

Quand on connait l’effervescence et l’impatience qui règne autour de celui qui n’a jamais posé un orteil sur les parquets NBA, la publication de l’ultra-polyvalent point-forward sur le réseau social a du provoquer quelques insolations du côté de la Sixers nation tellement les mecs ont pris chaud. Alors qu’il nous avait déjà complètement régalé pendant la Summer League l’été dernier, laissant présager une saison pleine de dextérité, vitesse, adresse et caviars pour les copains, Ben Simmons s’est nourri d’une expérience que peu de rookies ont connu, le costard au lieu du short pour perfectionner son jeu. Bien qu’il n’ait pas encore un shoot complètement fiable, sa mobilité et sa vision du jeu exceptionnelle pour un jeune joueur annoncé désormais à 212 centimètres n’a cessé de nous faire saliver cette année.

Cap sur la prochaine saison désormais. Celui que l’on compare à Magic, LeBron ou même Kevin a préféré jouer la discrétion ces derniers mois, mais pourrait bien faire une queue de poisson à tous les petits draftés de l’année. Alors que la cuvée des petits jeunots 2017 est encore un très bon cru, la compétition sera rude pour obtenir le trophée des bambins entre Lonzo Ball, Jayson Tatum, Markelle Fultz et tous ceux du millésime précédent que l’on oublie pas. Nous n’attendons que ça. Mais surtout, pas de blessure : ton avenir est bien trop beau Ben pour ne pas en profiter. Allez, parce que c’est les vacances et qu’on est des gens sympas, on vous accorde un petit kiff et on se refait ensemble l’effectif des Sixers la saison prochaine :  Simmons, Fultz, Embiid, Saric, Okafor, TLC,… Messieurs, à vos mouchoirs.

Ben Simmons qui poste ce genre de message sur Instagram, et vote journée s’éclaircit. Le joueur est affamé et serait même meilleur que l’été dernier. Allez, encore quelques semaines à attendre, mais quand on sait ce que nous réserve la prochaine saison, on peut se permettre de patienter… encore un petit peu.

Source : The Sixers sense


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top