Celtics

Isaiah Thomas rassure la Celtics Nation : la hanche va bien, on vise le camp d’entraînement à 100%

Isaiah Thomas
Source image : @Celtics

Doucement mais sûrement, Isaiah Thomas est en train de retrouver ses sensations sur les parquets. Le lutin a des problèmes connus à la hanche, il passe donc son été à la traiter de la meilleure façon possible.

Nombreuses sont les interrogations qui excitent les fans de Boston avant la nouvelle saison. Est-ce que Gordon Hayward va bien s’ajuster au groupe ? Est-ce que Jayson Tatum pourra cartonner dès son arrivée en NBA ? Comment sera la vie sans Avery Bradley ? Trois des deux-cent trente-sept questions qui figurent sur la liste des habitants de Beantown, mais une semble tout de même occuper le number one spot quoi qu’il arrive : est-ce que la hanche d’Isaiah Thomas lui causera de nouveaux problèmes ? Absent de la fin de la série face aux Cavs il y a deux mois, le All-Star a fait un petit ping-pong dans sa tête entre opération et non-opération. Finalement, c’est sans scalpel que Thomas abordera la suite, un soulagement pour le peuple du TD Garden mais un tout autre challenge pour le numéro 4 au bandeau. Car mine de rien, il va falloir faire avec cette hanche endolorie et la possibilité de la voir le gêner pendant l’année. Isaiah a cependant préféré jouer la carte du positif, en affirmant haut et fort qu’il serait bien là à fond pour le camp d’entraînement. De longues étapes restantes, mais rien d’immense pour le lutin.

“Ma hanche se porte bien. Cela avance comme il faut. Je la travaille, mais ça avance bien. C’est un processus de rééducation qui est assez lent, mais je progresse et c’est tout ce qu’il y a de plus important.[…] C’est le plan, oui. Je devrais être prêt pour le camp d’entraînement, mais je retourne à la salle pour tirer, pour pouvoir bosser à la muscu et pour retrouver la forme. Car j’ai été sur le côté pendant deux mois et demi depuis que la saison s’est terminée. On avance bien cependant. Cette semaine a été très positive pour moi en terme de progrès.”

Il est clair que, comme on peut le voir chaque saison en NBA, louper un camp d’entraînement est clairement pas le genre de chose qu’on souhaite à qui que ce soit. Surtout pour les équipes voulant jouer vers la fin-mai, quand les petits calibres ont rangé leurs pistolets à eau. L’histoire montre certes des armées capables de s’ajuster pour ensuite aller jusqu’au bout, coucou Kyrie Irving à l’automne 2015, mais mieux vaut participer tous ensemble à la construction de début de saison, quand le coaching staff peut installer ses bases et présenter à tout le monde le plan de route. Aucun doute concernant Brad Stevens, lui qui pourra naviguer avec les aléas d’une campagne en NBA, mais le coach de Boston sait lui aussi qu’il aura de nombreux nouveaux joueurs à intégrer dans sa rotation, et ne pas pouvoir compter sur son meilleur scoreur à 100% pourrait être frustrant par la suite. Regardons le verre plein quoi qu’il arrive, soit Isaiah sera là pour assurer le boulot habituel en prenant part au camp, soit Gordon Hayward aura la possibilité d’accélérer son intégration en récupérant directement un paquet de responsabilités. Comme ça, tout le monde est content.

Rien de plus chiant que de démarrer une saison hors-rythme, sans pouvoir participer au camp d’entraînement avec les copains. Isaiah Thomas en est conscient, boulot maximal pendant les 5 prochaines semaines.

Source : Boston Herald


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top