Thunder

Enes Kanter profite de l’été pour bosser sa défense : la All-Defensive Team c’est pas encore pour tout de suite

Enes Kanter

Qu’est-ce qui est grand et qui est lent ?

Source image : Youtube

Breaking news à Oklahoma City : pendant qu’on sirote nos mojitos sur une plage de sable fin, Enes Kanter s’est enfin mis à travailler sa défense pendant l’intersaison. Ouf de soulagement au Thunder : après 7 saisons dans la Ligue à s’illustrer comme ayant l’un des plus mauvais placement en défense de tout le circuit – en plus d’être le lauréat de la blessure la plus stupide de la saison après son altercation violente avec une chaise – le Turc va travailler son gros point faible. Dommage pour nous, les compilations vidéos du Stach Bro en aide défensive vont nous manquer… 

On ne sait pas ce que les coéquipiers de Russell ont bouffé cet été, mais après Steven Adams et Andre Roberson qui ont décidé de bûcher leur adresse aux lancers-francs, c’est au tour du pivot du Thunder de prendre de très bonnes résolutions. L’arrivée de Paul George semble être bénéfique à tout le monde. Parce qu’Enes Kanter, c’est avant tout le QI défensif d’une moule : jamais dans l’anticipation, il est toujours à la recherche d’une boussole pour lui indiquer où se placer, que ce soit sur un pick-and-roll ou sur une aide défensive. A sa décharge, cette intelligence de jeu est très difficile à acquérir car elle induit le besoin de se forger des automatismes sur le long terme. Mais Kanter, c’est aussi un mauvais défenseur sur des éléments faciles à corriger : le mec saute sur les feintes, se déplace très lentement latéralement et sur les switchs défensifs et a la très mauvaise habitude de ne pas utiliser ses bras, pourtant de taille conséquente, pour gêner les tirs. C’est pourquoi l’ancien Jazz a décidé de se concentrer sur cet aspect très lacunaire de son jeu, au plus grand bonheur du MVP sortant. C’est Fred Katz de The Norman Transcript qui a dégoté le scoop en avant-première.

“Je travaille sur des choses que je n’ai pas le temps de faire durant la saison […] Je me suis beaucoup concentré sur l’aspect défensif. [..] par exemple le déplacement latéral entre des plots et d’autres types d’exercices. Tout part des jambes.”

Dans une ligue toujours plus athlétique et rapide, ne pas savoir défendre est devenu de moins en moins acceptable, hormis en dessous du micro-climat situé à Houston. Bien parti pour faire la course au podium à l’Ouest la saison prochaine, Kanter a tout intérêt à se sortir les doigts sur des éléments qui lui sont possibles d’améliorer comme sa rapidité. Important dans la rotation de Billy Donovan, le Stach Bro pourrait véritablement devenir incontournable auprès de son pote néo-zélandais s’il est plus mobile défensivement. En effet, très bon déménageur sous les paniers, Enes est aussi une arme offensive importante pour le Thunder avec plus de 14 points de moyenne la saison dernière grâce à sa très bonne entente sur pick-and-roll avec son meneur. Alors continue de courir entre tes plots pour travailler ton explosivité défensive Enes, tu en as bien besoin…

Enes Kanter efficace des deux côtés du terrain ? On aimerait bien voir ça. La All-Defensive Team, on peut très clairement oublier, mais avec une meilleure rapidité de déplacement et un QI défensif plus développé, le moustachu pourrait au moins intégrer la moyenne basse des défenseurs de la Ligue. Inch’Allah.

Source : The Norman Trasncript


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top