Kings

DeMarcus Cousins n’attend qu’un match cette saison : le premier à Sacramento, ça va être une orgie

DeMarcus Cousins
Source image : YouTube

Transféré en début d’année après 7 premières saisons mouvementées chez les Kings, DeMarcus Cousins se prépare déjà pour la campagne à venir et un match qui s’annonce bouillant à Sacramento.

Le calendrier n’est pas encore sorti, on se calme. Bientôt disponible, puisque la NBA envoie généralement son programme complet début-août, il fournira certainement trois rencontres entre Kings et Pelicans, dont potentiellement deux en Californie. Ce fût le cas l’année dernière, lorsqu’un certain Anthony Davis joua justement à Sacramento face à DeMarcus Cousins le 12 février, une dizaine de jours avant que les deux monstres ne deviennent coéquipiers. Mais s’il y a bien un joueur qui a son stylo prêt, pour entourer la date du premier déplacement de New Orleans au Golden 1 Center, c’est DMC. Le All-Star a été transféré dans un bordel inoubliable il y a 6 mois, lorsque Vlade Divac lui faisait des promesses de calme quelques jours avant de l’envoyer valser du côté de la Louisiane. Son départ fût rapide et bourré d’émotions, un qu’il n’a pas eu le temps de digérer vraiment. Cousins profite donc de cet été pour le faire, et préparer un premier match en carrière à Sacramento en tant que visiteur, que les fans regarderont obligatoirement. En tout cas, le pivot est lui déjà au taquet, comme il l’a confirmé auprès de The Undefeated.

“Je suis impatient. Oh mon Dieu. Je suis impatient. Je prie pour que ce soit le tout premier match (de la saison). J’ai beaucoup de choses à devoir évacuer personnellement. Je suis impatient.”

Avertissement, massacre à venir. On se souvient des dernières situations similaires tendues liées à DeMarcus, on a souvent terminé allongé sous la table en priant pour que le séisme s’arrête dès que possible. Premier exemple ? Le fameux match face aux Blazers de décembre dernier, avec Plumlee et ses potes en face puis 55 points sur le museau. Deuxième exemple ? Le premier match officiel de Cousins contre Sacramento, mais joué à New Orleans. Un petit festin à 37 points et 13 rebonds sur la tête du pauvre Willie Cauley-Stein, lui qui devait prendre un tarif obligatoire de la part du All-Star. Cette rencontre avait lieu chez les Pelicans, on n’a donc pas encore pu avoir de Boogie ovationné par son ancien public. Mais cela tombe bien, on aura bientôt la date de son comeback tant attendu d’ici quelques jours.

Aussi adoré que pointé du doigt à Sacramento pour certains de ses pétages de plombs, DeMarcus Cousins n’a pas encore remis les pieds dans le Golden 1 Center. Autant prévenir les gosses, faudra être majeur pour regarder le premier match de Boogie chez les Kings.

Source : The Undefeated 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top