Pistons

Andre Drummond veut revenir au taquet : taper une grosse saison, pour effacer la dernière

Andre Drummond
Source image : YouTube

Difficile de trouver un joueur plus frustrant qu’Andre Drummond la saison dernière, après tant de promesses il y a un an. Le pivot des Pistons veut se rattraper, et il a plutôt intérêt.

Dans le genre leader qui symbolise parfaitement les merdes de son équipe en une saison, on a peut-être touché un jackpot avec Dédé l’an passé. Car si on préfère sortir la mitraillette pour s’occuper de Reggie Jackson, le meneur n’a pas pu jouer alors que Drummond était lui sur le terrain. Et sans son meneur, l’intérieur a galéré à produire une campagne aussi séduisante que la précédente, une qui lui avait permis d’être All-Star en remettant ses Pistons dans le Top 8 de l’Est. Quasiment toutes les statistiques majeures à la baisse, même les minutes, Andre a pris cher et c’est toute sa franchise qui l’a suivi dans sa chute. Un chef d’oeuvre terminé par une non-qualification en Playoffs ainsi qu’une gueule de bois générale dans le Michigan, on a failli croire à un potentiel transfert du tracteur en voyant la frustration de Stan Van Gundy, mais le coach de Detroit a préféré garder son intérieur sous le bras. Lui donner un été pour bien bosser, se faire opérer du nez afin de ne plus avoir de problèmes de respiration, prendre part au NBA Africa Game 2017 pour aussi découvrir un autre continent, voilà le cocktail qui pourrait relancer la machine et nous permettre de retrouver le Drummond de 2016, celui qui marchait sur les pivots adverses avec du 20-20 en fermant les yeux. Cela tombe bien, l’intéressé s’est exprimé à ce sujet.

“C’était une saison en mode montagne-russes pour moi et une année irrégulière pour nous en tant que franchise. On variait vraiment entre le bon et le mauvais, et faire immédiatement avec la blessure de Reggie (Jackson) était difficile car il fallait s’ajuster à Ish (Smith) d’entrée. […] Mon niveau de jeu n’était pas au palier attendu et je suis responsable de cela également. Je n’ai pas joué au niveau de mon potentiel, et je ne peux pas laisser cela se reproduire. Je ne vais plus jouer en me retenant, je vais jouer le jeu auquel on s’attend pour être un bon joueur dans mon équipe.

Il sera justement intéressant de voir comment Andre va grandir, quel que soit le quatuor installé à ses côtés. Car si l’intérieur a pu devenir All-Star il y a deux ans, c’est aussi grâce à Reggie Jackson et sa présence dans le cinq majeur. Flingué en plein automne et devant donc démarrer la saison en costard, le dragster était le premier caillou qui venait bloquer la machine du Michigan. Et qui en a bavé par la même occasion ? Drummond, évidemment, lui qui était habitué à rouler de parfaites actions avec RJ. Maintenant, difficile de savoir quel sera l’avenir du meneur à Detroit, et par conséquent quelle production sera proposée par Dédé. C’est dans cette évolution du jeu et cette capacité à pouvoir peser plus régulièrement individuellement que le mastodonte sera attendu, lui qui a été généreusement payé par le management des Pistons l’été dernier pour offrir une nouvelle belle page à sa franchise. S’il pouvait justement éviter de nous faire la carotte spéciale, en mode je cartonne mon année de contrat pour renégocier un bail royal l’été suivant, ce serait cool. En tout cas, le fait de pouvoir respirer normalement maintenant devrait changer sa vie, lui qui galérait même à dormir paisiblement cette saison. On efface tout, et on recommence.

Dans une Conférence Est qui tire la gueule et sans véritable pivots dominants pour le soûler, Andre Drummond pourrait retrouver ses standards. Pardon, doit retrouver ses standards. 

Source : Detroit Free Press


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top