Pelicans

Omer Asik continue sa descente en luge : pas d’EuroBasket, gros doutes pour le début de saison…

Omer Asik
Source image : @Pelicans

Terrible déclin auquel on assiste depuis plusieurs mois. Omer Asik n’est plus que l’ombre de lui-même, et ce ne sont pas les derniers rapports qui offriront davantage d’optimisme…

De 10 à 7 puis 4 à 2 points de moyenne. Au fil des années, le pivot turc a perdu le contrôle de son corps comme de son basket, son profil étant désormais synonyme de fail dans les coulisses de la Ligue. Pourtant, c’est bien lui qui patrouillait dans la raquette de Houston lorsque James Harden débarquait chez les Rockets. Pourtant, c’est bien lui qui verrouillait son arceau à ses débuts du côté de Chicago. Depuis son déménagement à New Orleans, Asik connaît une chute qui ne semble vouloir s’arrêter, une qui l’a même poussé à passer par de graves pépins physiques. En effet, selon ses proches et les quelques détails diffusés par la franchise, Omer se battrait contre une infection gastro-intestinale depuis plusieurs mois et aurait perdu un important total de kilos au cours du processus. C’est une photo révélée d’ailleurs en toute fin de saison qui avait pas mal choqué la planète basket, le robuste intérieur d’avant laissant place à une tige aux formes bien plus raides et un visage creusé. Une galère qui ne semble vouloir se stopper puisque c’est désormais pour sa sélection que le feu rouge a été imposé.

Un EuroBasket qui démarre dans un mois ? Malheureusement, pas de place pour Asik. On aimerait mettre le doigt sur ce qui ne va pas, ou au moins obtenir un micro-élément de réponse, sauf que le flou autour de son dossier est complet. Lorsqu’on remonte aux infos les plus conséquentes cette année, il faut taper vers la fin du mois de mars et Alvin Gentry qui indiquait que son géant ne rejouerait probablement pas de la saison. La cause, cette infection, et des aléas qui auraient joué sur sa vie par conséquent. Par le passé, Omer s’était donné pour son pays en allant bastonner sous les arceaux avec plaisir, offrant sa taille et sa bravoure sans compter. Mais aujourd’hui, c’est comme si l’intéressé avait 50 ans, la Turquie débarquera avec un tout autre effectif dans un mois et le camp d’entraînement des Pelicans se lancera peut-être sans lui. Sachant qu’il possède un contrat qui plus est assez lourd (30 millions garantis sur les 3 prochaines années), il faut anticiper une sortie dans le silence le plus complet lors des prochains mois. Car transférer le joueur sera trop compliqué, et racheter son deal serait une sacré charge pour la franchise de New Orleans.

Des problèmes de santé assez graves, une sélection qui confirme en le laissant de côté, triste parcours pour Omer Asik et à qui on ne souhaite qu’une chose : se rétablir, avec ou sans basket.

Source : Turkish Basketball Federation


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top