One-on-One

On a croisé Angelo Tsagarakis à Lyon, membre de l’EDF de 3×3 et mec très cool en bonus

Angelo Tsagarakis

Interview exclusive avec l’un des plus grands trashtalkeurs du circuit !

Source image : TrashTalk

Place Bellecour à Lyon, 21h. L’Open de France 3×3 a lieu ce samedi et Angelo Tsagarakis est forcément dans les parages. Lui, l’un des piliers du 3×3 en France, lui le membre éminent d’une Équipe de France que vous avez pu découvrir (ou redécouvrir) ces dernières semaines à l’Euro ou à la Coupe du Monde (médaille de bronze pour les Bleus). On l’a croisé, on s’est posé… et on a bavardé !

Lyon

Salut Angelo ! Bon, première question parce qu’on a suivi un peu ton parcours ces dernières années… Entre tes saisons en LNB ou en Grèce et la saison de 3×3, t’arrives à te reposer parfois ? C’était quand tes dernières vacances ?

Alors j’ai réussi à prendre une vingtaine de jours de vacances en mai avant d’attaquer la saison de 3×3 avec l’Équipe de France et là j’ai encore trois semaines off avant d’enchaîner sur la prépa avec mon club (Angelo a signé cet été avec le BC Kymis en Ligue Grecque).

Le 3×3 d’ailleurs, c’est venu comment chez toi ? C’est vraiment toi qui t’es dirigé vers cette discipline ? T’as été contacté ? Raconte-nous un peu les débuts de l’histoire…

A la base j’ai été contacté en 2012 pour intégrer le groupe France avec les pionniers de la discipline (Meredis Houmounou, Kevin Corre, Michel Jean-Baptiste Adolphe, Karim Souchu ndlr). Pour moi il n’y avait aucune discussion possible quand la chance s’est présentée. J’aime le basket sous toutes ses formes et j’aime le maillot de l’EDF donc les deux alliés… c’était parfait !

Parfait, ça me permet de rebondir sur la question suivante : les Jeux en 2020, j’imagine que pour toi ça doit représenter un rêve ?

Oui bien sûr, mais franchement je me projette pas aussi loin. L’EDF a passé un palier et on va bosser pour en passer de nouveaux, mais d’ici-là… Trois ans c’est très très loin, on verra qui la fédé enverra pour représenter la France, et il faudra aussi voir où en est mon intégrité physique à ce moment-là. Mais si tel est le cas, je serai bien évidemment disponible.

On passe au trashtalking ! Ca se passe comment dans le 3×3, tu peux te permettre de parler un peu plus ou c’est chaud ?

Je pense que c’est un peu plus permissif mais ce qu’il se passe, c’est que le 3×3 c’est confiné. T’as moins de monde, c’est plus petit donc t’es vite rôdé si tu parles ! Le blabla fait partie du 3×3 c’est clair, on peut voir quelques situations sympathiques… mais je me fais également plaisir en 5×5, t’inquiètes…

On termine avec le traditionnel ping-pong : questions rapides, réponses rapides. Si demain tu dois choisir trois joueurs NBA pour former ton équipe de 3×3 idéale, tu prends qui ?

James Harden, Giannis Antetokounmpo et LeBron James.

Trois joueurs qui t’ont vraiment influencé dans ta vie et dans ton jeu ?

Joe Vickery, Michael Jordan et Dominique Bukasa qui a été professionnel en Belgique.

Trois mots pour décrire la discipline ?

Intensité, abnégation et endurance.

Et pour finir, trois mots pour pousser les gens à venir voir du 3×3 ?

Spectacle, enthousiasme et explosivité.

Merci Angelo, on se retrouve très vite autour des terrains !

Eliminés en demi-finale face à la Team Amiral Camp, composée de débutants (Andrew Albicy, Jerry Boutsiele, Bandja Sy et Amara Sy), la Team Paris d’Angelo, Kevin Corre, Lamine Kante et Kevin Lavieille ne participera donc pas à l’Open de France ce samedi et ne défendra pas ses deux titres, acquis en 2015 à Clermont et en 2016 à Orléans. Peut-être pas si mal finalement, ça lui permettra au moins de se reposer un peu.

Team Amiral Camp, 3x3

Salut vous, et à samedi.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top