Sixers

Markelle Fultz annonce la couleur dans la Conférence Est : “On sera en Playoffs cette année”

Markelle Fultz
Source image : Bleacher Report

Ah, la jeunesse. La folie, l’insouciance et un poil d’arrogance, c’est toujours beau à observer. Markelle Fultz y est allé de son petit pronostic en mode rookie, et le meneur veut voir les choses en grand.

C’est toujours difficile de prendre ce type de pronostics en plein été, car on sait qu’il s’agit de la meilleure période pour balancer des âneries à tout va. L’un qui veut devenir All-Star alors qu’il n’a pas mis deux lay-ups main gauche depuis le lycée, l’autre qui affirme vouloir revenir encore plus mince avant de se faire gauler en pleine teuf de la bière, 2017 n’a pas dérogé à la règles et on a obtenu ce qu’on voulait en direct de la Valley Forge Military Academy. En effet, sur place se déroulait un camp tenu par les Sixers, au sein duquel le petit Markelle Fultz venait montrer aux plus jeunes comment bien bosser sur son jeu. Entre deux applaudissements et trois leçons, le numéro 1 de la dernière Draft a repris son poste de compétiteur féroce, en assumant clairement ses intentions pour la saison prochaine. Rookie de l’Année ? Peut-être, on verra. Mais les Playoffs ? Oui, clairement. Le phénomène ne souhaite pas regarder les joutes du printemps à la télé et il veut que son équipe donne tout dès cette année.

“On sera en Playoffs cette année. Et je crois que tout le monde veut donner son meilleur effort, et écouter les coachs ainsi que le banc. On doit tout faire pour y arriver. Cela veut dire s’entraîner encore plus dur chaque jour, faire le travail supplémentaire à la salle de nous-même… Honnêtement, on va devoir tout faire.”

Autant on peut se marrer autour de certains blasphèmes, autant on doit avouer que plusieurs éléments nous empêchent de ridiculiser Fultz pour ses derniers propos. Déjà, inutile de le rappeler, la Conférence Est a aujourd’hui une gueule de D2 en NBA, avec une énorme migration de stars vers l’Ouest cet été et un troupeau en-dessous des Cavs-Celtics-Raptors-Wizards à redéfinir. Certes, on compte évidemment sur les Bucks pour retourner en Playoffs, mais hormis la bande à Giannis et les 4 squads mentionnés à l’instant ? On a une sensation d’open bar, en mode premier arrivé premier servi. Et pour peu que la mayonnaise prenne avec tout le talent présent dans le vestiaire de Brett Brown, la hype de l’été pourrait se prolonger tout au long de l’année en Pennsylvanie. Des jeunes qui vont bosser dur, des vétérans qui veulent superviser tout cela au quotidien, autant d’éléments qui font que les Sixers pourraient bien créer des surprises dans le classement de la Conférence Est. Surtout que cette dynamique ne prend même pas en compte les premiers pas de Markelle Fultz et de Ben Simmons, des joueurs qui sont attendus de pied ferme et pourraient devenir des contributeurs sérieux dès leurs débuts en NBA.

Il est encore tôt pour poser la question, mais on va quand même se faire plaisir en plein mois de juillet. Et si les Sixers allaient en Playoffs ? Le caillou est lancé, la Conférence Est va devoir s’accrocher.

Source : CSNPhilly


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top