Celtics

Isaiah Thomas ne sera pas opéré à la hanche cet été : joie dans les rues de Boston

Isaiah Thomas
Source image : @Celtics

C’était la grosse question posée par les fans de Boston cet été, au-delà du dossier Gordon Hayward : que va-t-il se passer concernant la hanche d’Isaiah Thomas ? La réponse a été donnée, pas d’opération.

Et ça, c’est plutôt rassurant pour le All-Star. Car s’il y a bien une chose qu’on ne souhaite voir, surtout dans le bureau de Danny Ainge, c’est un meilleur scoreur qui reprend la saison plus tard que prévu, ou qui doit traîner une galère physique tout au long de la campagne. Alors certes, pas d’opération ne veut pas dire plus aucun souci, mais pas d’opération veut bien dire pas d’absence prolongée. Une nouvelle rassurante qui a été donnée par le boss des Celtics et qui doit aussi rassurer Thomas. Car mine de rien, on parle d’un joueur qui sera dans sa dernière année de contrat dans quelques mois, et qui a prévu de garer le Brinks Truck pour être payé au max. Sélectionné en toute fin de second tour de la Draft, Isaiah a monté les marches pour finalement arriver à un statut de mini-légende vivante. Voir tous ces efforts subitement prendre un gros coup dans les mollets, ce n’est clairement pas plaisant. Il y aura donc davantage de travail à faire cet été pour renforcer cette hanche blessée en mars dernier puis aggravée en Playoffs, et des trèfles à ne surtout pas déchirer pour mettre toutes les chances de son côté. Si t’as Lucky en mascotte, tu peux peut-être faire les choses bien. On écoute Danny Ainge avant de faire notre prière.

“Isaiah fait de bons progrès. Il est à nouveau sur le terrain, il tire. Il fait du vélo stationnaire à pleine vitesse et il travaille dans la piscine. Il progresse d’une bonne façon.”

C’est notamment dans cette perspective, celle d’un mois de septembre et-ou d’octobre un peu short, que le patron des Celtics a décidé de blinder son poste de meneur. Shane Larkin, pour venir en aide aux Marcus Smart et Terry Rozier, voilà une option supplémentaire qui pourra permettre à Isaiah de prendre son temps. Car même si le cumul de ces trois garçons touche à peine l’orteil offensif d’un joueur comme le All-Star, la solidité de leur jeu permettra à Brad Stevens de pouvoir composer et également reposer sa pépite en cas de back to back par exemple. Scénario à ne surtout pas négliger, celui d’un camp d’entraînement ouvert avec d’autres meneurs à l’essai, quitte à ce qu’un gros changement de dernière minute prenne place. On ne déconne pas avec I.T., et ça les Celtics en ont bien conscience.

En attendant que les gonflements soient totalement disparus pour effectuer un bilan complet, Isaiah Thomas peut avoir un début de sourire : il n’aura pas à se faire opérer, et ça c’est une bonne nouvelle.

Source : Boston Globe


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top