Suns

Brandon Knight pourrait rater toute la saison : ligament du genou touché, quand t’es poissard c’est pour la vie

Brandon Knight

Un jour, il faudra vraiment faire un film de la vie de ce mec.

source image : topito.com

Il existe des hommes sur cette planète dont le destin s’amuse perpétuellement à les harceler. Brandon Knight fait partie de ces mecs, et le bail n’est apparemment pas prêt de cesser puisque l’on a appris hier soir que le pauvre meneur des Suns pourrait manquer l’intégralité de la saison prochaine en raison d’une blessure au genou droit…

L’info nous vient d’Adrian Wojnarowski et c’est un coup dur pour les Suns, l’ancien clown des Bucks et des Pistons étant encore sous contrat jusqu’en 2020. La franchise arizonienne cherchait à caler son meneur dans un trade depuis quelques semaines ? Bon courage pour le refourguer avec un genou en moins…

Le meneur des Suns Brandon Knight a subi une déchirure d’un ligament de son genou gauche et pourrait manquer la saison entière, d’après des sources d’ESPN.

Déchirure du ligament au genou droit, une saison 2017/18 qui s’écrit en pointillé et c’est donc un nouveau chapitre qui s’écrit dans le bouquin de Brandon Knight. Un livre que l’on pourrait très bien appeler “itinéraire d’un chat noir”, tant le n°8 de la Draft 2011 collectionne les fails depuis la nuit des temps. Retrouvé le cul par terre à d’innombrables reprises après des cross sanglants, affiché sur la place publique un soir de 2015 par DeAndre Jordan ou encore terminant sa course dans un bain de Gatorade au premier rang des tribunes ou ratant un lay-up tout seul au buzzer avec les Bucks, Brandon nous a habitué depuis longtemps à nous offrir du rêve par packs de douze mais c’est cette fois-ci une news toute aussi craignos mais beaucoup moins drôle pour lui et sa franchise. Blessé lors d’un match de Pro-Am à Miami, c’est donc toute la saison à venir que le petiot pourrait manquer, lui qui avait déjà été économisé au printemps dernier afin d’assurer aux Suns un bon pick de Draft en juin.

Ses 15 points, 2,9 rebonds et 3,8 passes de moyenne depuis son arrivée à Phoenix en 2015 risquent de manquer très fort à sa franchise, sa capacité à jouer les caméléons en intégrant le cinq ou en sortant du banc comme meneur de jeu ou poste 2 aussi, mais ce sont surtout les 45 millions restant à lui payer qui doivent aujourd’hui poser un beau problème à ses dirigeants. Le projet jeune des Suns est certes excitant mais un contrat “factice” comme celui-ci fait tâche dans les comptes et on imagine très mal une franchise se laisser tenter aujourd’hui par un joueur qui ne récupérera ses deux jambes que dans de longs mois…

On attendra le verdict officiel mais l’info principale est bien là : Brandon Knight est un immense poissard et le destin n’a apparemment pas décidé de le laisser tranquille. Quand ça veut pas, ça veut pas, la preuve juste ci-dessous…

 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top