Kings

Les Kings renoncent à leurs droits sur Dejan Bodiroga : ils vendent aussi leur DVD de La Grande Vadrouille ?

La Grande Vadrouille

Dommage, Vince Carter aurait eu bien besoin d’un mentor.

source image : mad-movies.com

Voici en quasi-exclusivité l’info la moins importante de cette free agency : les Sacramento Kings viennent donc de se débarrasser de leurs droits sur Dejan Bodiroga. Info essentielle pour les plus jeunes : Dejan Bodiroga a 44 ans et il est à la retraire depuis 2007. Hein ?

A vrai dire, on ne sait pas trop ce qu’il s’est passé. Toujours est-il que l’on a bien cru être complètement torché hier lorsque l’on a vu passer ceci sur notre TL :

Les Kings de Sacramento ont renoncé à leurs droits sur Dejan Bodiroga. Il est désormais free agent. Il a 44 ans.

Dejan Bodiroga ? Genre le mec dont ton padre te parle de temps en temps ? Affirmatif mon général, celui-là même. Drafté en 1995 par les Kings, l’international yougoslave ne traversera finalement jamais l’Atlantique et il est considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire à n’avoir jamais évolué en NBA, au même titre qu’un Oscar Schmidt ou d’un Frederic Weis. On le connaît notamment pour avoir popularisé le “shammgod move”, ce cross du futur consistant à changer de main en pleine action et que Russell Westbrook a remis au goût du jour cette saison face aux Suns. Mais si, ça, là :

 

Car oui Jean-Kevin, il y avait une vie avant Russell, LeBron et Stephen. Il y avait Michel Sardou, Gérard Depardieu maigre, Michel Platini et Dejan Bodiroga, esthète parmi les esthètes qui n’aura donc jamais daigné offrir à la NBA son légendaire handle, sa capacité à jouer aux postes 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7.

Les fans des Kings n’ont en tout cas pas traîné pour réagir, souvent avec humour :

Les Kings auraient dû foncer sur Bodiroga. Ils auraient dû le faire venir pour être le mentor de ce jeune débutant nommé Vince Carter.

L’histoire n’explique en tout cas pas pourquoi les Kings auront attendu 22 ans avant de se délester des droits du joueur, mais une source indique néanmoins que Vlade Divac et Vivek Ranadive seront présent cet après-midi à Sacramento lors de la grande braderie annuelle, et que vous pourrez acquérir sur leur stand les meilleures VHS du marché et des pin’s parlant de Bill Clinton pour à peine dix francs pièce. La morale de l’histoire ? Dejan Bodiroga est aujourd’hui free agent à 44 ans, et quand on sait que Jason Terry, Vince Carter et Dirk Nowitzki ont re-signé récemment un bail en NBA, on se dit qu’avec un régime carotte/pomelos/poisson cru, le Dejan pourrait presque rechausser les sneakers quelques mois. L’occasion en tout cas de vous lâcher cette petite vidéo, pour que vous compreniez bien à quel genre de bougre on avait affaire avec Mr Bodiroga…

 

Après avoir réalisé un début de free agency tout à fait honorable (George Hill, Zach Randolph et Vince Carter in) et avec des jeunes joueurs frissons plein le roster (Cauley-Stein, Hield, Fox, Jackson, Bogdanovic), il fallait bien que les Kings retrouvent leur statut d’asile au moins pour quelques jours. C’est désormais chose faite, on attend maintenant la décision du front office californien concernant un certain Valery Giscard d’Estaing, un jeune pivot dont les Kings possèdent encore les droits.

Source : Twitter – @KeithSmithNBA

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top