Thunder

Yannis Morin débarque au Thunder : good luck pour se faire une place au soleil, va falloir taffer

Yannis Morin

Ça reste quand même plus facile de chopper sur Tinder que de chopper une gâche au Thunder

source image : youtube

La nouvelle est tombée comme un cheveu sur la soupe hier matin, il y aura donc un nouveau français en NBA la saison prochaine. Enfin, c’est un peu plus compliqué que cela. Enfin bref, on vous explique tout ça.

Yannis Morin n’est pas spécialement le genre de mecs dont on checkait les stats tous les samedis de la saison passée. En tout cas pas dans l’optique d’un départ en NBA. Et pourtant… Si le Thunder n’a pas forcément envoyé un émissaire se perdre du coté du Havre la saison dernière, il faut croire que le garçon a tapé dans l’œil de la franchise de l’Oklahoma. Résultat ? Un papier, un stylo, et un contrat à signer pour le jeune pivot français de 23 ans et 2m08, lui qui avait squatté ces dernières années entre Cholet, Denain et Le Havre donc, dont deux dernières saisons en Pro B après avoir fait ses classes dans le club des Mauges. Une pouponnière de Cholet qui a au passage aidé à mûrir Antoine Rigaudeau, Nando de Colo, Rudy Gobert, Kevin Seraphin ou Rodrigue Beaubois et qui envoie donc de nouveau l’un des ses babies en NBA. Yannis tournait l’an passé à 6,8 points, 7,4 rebonds et 1,7 contre au pays du frunkp et avait été appelé par le Thunder pour disputer la Summer League d’Orlando, lors de laquelle il avait été discret avec 2 points et 4 rebonds de moyenne.

Une bonne nouvelle pour le clan français mais qu’il faut toutefois tempérer avec la situation actuelle du Thunder… Pourquoi ? Tout simplement car le roster d’OKC compte aujourd’hui seize joueurs et que si contrat il y a pour Yannis, ce sera au choix un contrat non-garanti (qui pourrait prendre fin pendant ou après le training camp) ou un two-way contract, qui lui permettra alors de faire des aller-retour entre la G-league et le roster NBA, dans la limite de 45 jours ouvrés, puisque la NBA fonctionne également comme une foutue agence intérim. Peu de chances finalement de le voir intégrer le “vrai” Thunder aux côtés de Russell Westbrook, la raquette étant déjà relativement blindée avec les indéboulonnables Steven Adams, Enes Kanter, Nick Collison, Patrick Patterson et le rookie Dakari Johnson, tout fraîchement signé par Sam Presti.

C’est donc plus probablement à la Cox Convention Arena et pour… les Blue d’Oklahoma City que Yannis Morin devrait évoluer la saison prochaine, à moins bien sûr qu’une grosse bâche sur Russell Westbrook en plein training camp ne décide Billy Donovan d’en faire un joueur à part entière en NBA. C’est pas gagné mais faut y croire.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top