Divers

La mixtape de Rajon Rondo à trois-points cette saison : l’écrire sans se marrer, c’est une perf

Vous l’attendiez tous, c’est désormais dans les bacs. Fidèle à ce qui fait sa renommée, l’ex-meneur des Bulls nous aura fait sauter du lit à cinquante reprises lors de l’exercice précédent, pour le plus grand malheur des ficelles. Vous avez bien 10 minutes devant vous ? 5 pour la vidéo, et 5 supplémentaires pour le mal de crane post-traumatique, let’s go.

Rajon a quitté le navire des Bulls après une année difficile, ponctuée par une vilaine huitième place et une absence de fond de jeu criante au sein de l’équipe. S’il a été statistiquement présent avec 7,8 points, 6,7 passes et 5,1 rebonds de moyenne, aujourd’hui c’est son audace qui est mise à l’honneur. On ne vous balance pas l’info de la semaine, même un aveugle peut voir que Rondo n’est pas à l’aise derrière les 7m23. Ses statistiques en carrière nous donnent raison puis-qu’avec un petit 30% des familles à trois points pour un meneur, l’ami figure à la 483 023ème place des joueurs les plus adroits dans ce domaine. La lecture des pourcentages années après années fait mal aux cranes, ça nous rappelle l’époque où on devait se coltiner la fameuse table de 7 en CE2. Bruno, tu me sors un Doliprane s’il te plaît ?

Des grands 20% lors de sa saison rookie en 2006-2007, des petits 25% pour sa dernière saison à Boston en 2014-2015, sans oublier les autres 21%, 23% ou encore 24%, c’est de l’art. En deux saisons, Steph Curry marque plus de 3 points que RR9 en une décennie, paye ton changement d’ère. On aime lui taper dessus à ce niveau-là, cependant le vicieux meneur a fait des progrès considérables dans ce domaine ces dernières années. Oui, on dit bien considérables, tout est relatif car quand on part de si bas, on ne peut que s’améliorer. S’il est à 30% en carrière du parking, Rondo cumule trois saisons au dessus des 35% depuis qu’il a quitté Boston en 2015 : 35% chez les Mavs, 36% dans la capitale de la Californie, et l’an passé record en carrière avec 37% chez les Bulls. Continue champion, à 44 ans tu rattraperas peut-être Klay Thompson.

Une gestuelle pure, un fouetté léché, c’est après avoir visionné la vidéo qu’on réalise à quel point shooter constitue un art à part dans le basket. Désormais membre des Pelicans, Rajon Rondo va continuer à vendre du rêve, sur et en dehors des terrains. Surtout derrière l’arc.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top