Timberwolves

Andrew Wiggins pourrait toucher le jackpot : 148 millions de dollars et 5 ans dans la tanière des Wolves

Andrew Wiggins

“Miaou”

Source image : NBA League Pass

Auteur d’une belle troisième saison en NBA et en progression constante depuis la sortie du berceau, Andrew Wiggins pourrait toucher le gros lot : son camp et celui des Wolves parlent de prolongation.

Contractuelle hein, soyons clairs. Non parce que certains sont un peu lent, parfois. Dans le cas du Canadien, on a bien droit à une prolongation de contrat dans le Minnesota, une qui pourrait rendre le joueur richissime dans les mois à venir. En effet, plusieurs sources relayées par ESPN ont affirmé que Wiggins pourrait toucher jusqu’à 148 millions de dollars sur un deal de 5 ans, le genre de chèque qu’on refuse difficilement dans sa vie. Actuellement, la franchise et les représentants du joueur discutent pour voir ce qu’il y a de meilleur entre McDo et KFC, mais le thème pourrait vite changer et se pencher sur l’avenir du phénomène. Il va falloir que les Wolves s’y mettent, de toute façon, car la cuvée de Draft d’Andrew arrive à la porte de la banque et elle est prête à se remplir les pcohes. L’an passé, c’est la Draft 2013 qui avait été blindée, avec notamment Rudy Gobert, CJ McCollum et Giannis Antetokounmpo tous prolongés dans leur franchise.

Conserver Wiggins et construire l’avenir avec lui sur la photo de famille semble être une évidence, sur le papier. Après tout, on parle d’un garçon qui est passé de 17 à 21 puis 24 points de moyenne en trois saisons professionnelles, le genre de courbe “anti-Tyreke Evans” qui ne peut que rassurer dans des perspectives futures. Maintenant, deux points devront être pris avec sérieux avant de dégainer le stylo et signer du chèque à balle. Le premier est celui des nouveaux Wolves. Avec Jimmy Butler qui débarque, Jeff Teague également, et Karl-Anthony Towns qui va demander à manger, il sera intéressant de voir comment Andrew va s’adapter à tout ce beau monde. Aurons-nous droit à une transition fluide, ou bien des premiers grognements en ayant moins de ballons ? Le deuxième point est sur la banque du Minnesota. Qui elle, pour le coup, a quand même bien casqué cet été. Certes, Wiggins rentrerait dans les Bird Rights de la franchise donc ses sous ne seraient pas aussi impactant que d’autres, mais on a quand même bien déboursé cet été chez les Wolves et un peu de calme pourrait aussi faire l’affaire.

Maintenant, est-ce que le joueur pourrait mal le prendre, de devoir attendre ? Difficile à dire. Tout aussi difficile que d’affirmer qu’Andrew Wiggins ne mérite pas cette prolongation en voyant sa courbe de progression.

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top