Blazers

Damian Lillard croit beaucoup à l’arrivée de Melo à Portland : c’est pas lui qui avait tweeté Blazers in 6 ?

Carmelo Anthony

C.J. McCollum – Damian Lillard – Carmelo Anthony, ça pourrait défendre très dur la saison prochaine à Portland.

source image : youtube

C’est le dernier épisode d’une free agency qui aura follement rythmé notre mois de juillet. Quid de l’avenir de Carmelo Anthony ? New-York ? Cleveland ? Houston ? Boulazac ? Noisy-le-Sec ? Pour Damian Lillard en tout cas, Portland apparait comme une solution très plausible pour la suite de la carrière de Melo. Possible ? En tout cas Dame y croit dur comme fer.

On sait déjà que Carmelo Anthony a déclaré être capable de mettre un coup de ciseau à sa clause de non-trade, mais uniquement pour rejoindre Houston ou Cleveland. Zone de confort time. On sait aussi que C.J. McCollum avait lâché il y a quelques jours sur Instagram un photo-montage de Melo avec le maillot des Blazers, ce qui avait eu le don d’exciter absolument tout le monde. Le triple champion olympique peut-il emmener son adresse et ses bouées ventrales au nord-ouest du pays ? Rien n’est moins sûr aujourd’hui mais ce qui est sûr par contre, c’est que Damian Lillard s’est empressé de prendre l’aspiration de son collègue pour teaser une éventuelle arrivée de Melo à Rip City, alors que le tapir McCollum surenchérissait dans la foulée  :

Damian Lillard dit qu’il a contacté Carmelo Anthony. Il dit que c’est une réelle possibilité que Melo rejoigne les Blazers.

C.J. McCollum concernant la réaction de Carmelo Anthony à propos de la photo de lui avec le maillot des Blazers : “je pense qu’il est intéressé”.

Beaucoup de bruit pour pas grand chose mais une question qui ne cesse donc de se poser. Mais que va bien pouvoir faire Melo à la rentrée ? Faut-il prendre au sérieux les déclarations d’un garçon convaincu il y a encore quelques mois que les Blazers taperaient les Warriors en Playoffs ? Et plus sérieusement, peut-on se fier au petit jeu des réseaux sociaux, en sachant que notre époque est bercée par les trolls et les combats d’émojis en tous genres sur la Toile ? Seule certitude, les Blazers possèdent suffisamment de came pour convaincre les Knicks de laisser partir Melo et pour permettre à ce dernier de faire péter la clause qui l’interdit pour le moment d’être échangé. Allen Crabbe, Meyers Leonard, Evan Turner, Al-Faruq Aminu ou encore Ed Davis, autant de joueurs susceptibles d’être de la parfaite monnaie d’échange dans le cas d’un nouveau blockbuster trade concernant l’ancienne star de Syracuse. On imagine en tout cas très mal un trio Melo/Lillard/McCollum, à moins que l’un des trois ne se mue comme par enchantement en distributeur parfait, à moins que l’un des trois ne se mue comme par enchantement en… défenseur honnête.

Cotée pour le moment à 1/10 sur l’échelle du sérieux, l’idée de voir Melo rejoindre C.J. McCollum et Damian Lillard va peut-être prendre un peu de crédit dans les jours qui viennent. Ou pas. C’est en tout cas le prochain gros morceau de cette free agency et, départ ou pas, il faudra bien que le monsieur se décide un jour si oui ou non il reste à New-York pour jouer le troisième homme derrière Kristaps Porzingis et Frank Ntilikina. Allez, on se décide.

Portland, New-York, Cleveland ou Houston ? Réponse dans les prochains jours, nous on part de ce pas sur Photoshop pour mettre la tête de Melo sur un maillot de la JL Bourg Basket. Histoire d’alimenter un peu la rumeur, il parait que c’est comme ça que ça marche de nos jours.

Source : Rip City Radio 620


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top