Nets

Ivre, Jeremy Lin annonce les Nets en Playoffs cette année : les Finales face aux Lakers s’annoncent énormes

Jeremy Lin

Le pire dans tout ça, c’est qu’il y croit sans doute vraiment.

source image : youtube - JLin7

On en a pris l’habitude, la période estivale correspond souvent celle à laquelle certains de nos NBAers se laissent aller à quelques sorties médiatiques, en fonction de leur motivation et de leur humeur. Celle de Jeremy Lin hier ? Clairement dans le Top 10 de l’année.

Arrivé à Taiwan très tôt hier matin dans le cadre de son traditionnel Asian Tour qui le conduira également en Chine, le meneur des Nets a été accueilli par une foule en délire rappelant une nouvelle fois le poids de la carrière de l’ancienne star des Knicks sur le continent le plus peuplé au monde. Cinq heures et demi du mat’ à l’aéroport mais une foule abondante, preuve que la Linsanity est toujours aussi présente dans le pays d’origine de Lin, et c’est donc dans cette ambiance joviale que notre ami s’est lâché au micro, dans une interview menée le temps de son  trajet de l’aéroport à l’hôtel, avec un big up pour commencer à ses nouveaux coéquipiers D’Angelo Russell et DeMarre Carroll :

Sur l’ancien meneur des Lakers tout d’abord :

Il est bon… J’ai eu la chance de le rencontrer lors de la Summer League de Las Vegas. Je suis vraiment pressé de jouer avec lui. On va faire du sale l’année prochaine. Je vais jouer poste 1 et lui poste 2… mais je n’en suis pas sûr pour être honnête. Je suis presque sûr qu’il débutera poste 2 mais on pourrait être interchangeable, et quand l’un de nous deux ne sera pas sur le terrain, l’autre pourra alors porter le ballon beaucoup plus. Ce sera un peu Kemba-ballesque… (Lin et Kemba Walker avaient un peu ce mode de fonctionnement à Charlotte, ndlr).

Sur le sosie de Youssoupha :

Carroll va énormément nous aider. Il est capable de tout faire et c’est un vétéran qui va nous amener le leadership dont nous avons tellement besoin.

Sur le fond rien de bien alarmant dans les déclarations de l’ancien étudiant d’Harvard, si ce n’est qu’on a très hâte de voir la connexion Lin/Russell au niveau annoncé par le meneur. Et c’est là que tout se corse, car selon Jeremy Lin ce duo inédit pourrait bien mener les Nets… non, on vous laisse lire :

Cette année on fait les Playoffs. Je me fous de ce que les gens peuvent bien me dire.

Inspiration maximale, faut qu’on en parle. Le soleil du mois de juillet a peut-être bien tapé un peu trop sur le crâne de Jeremy, à moins que les cocktails dans l’avion n’aient été un peu trop chargés en alcool. Vingt victoires la saison passée et le départ de Brook Lopez aka l’unique solution offensive réelle de Brooklyn… sont deux raisons qui nous font croire que la décla de Jeremy est une immense connerie, l’arrivée de D’Angelo Russell et les progrès à venir de Caris LeVert, entre autres, étant pour le moment de simples poussières d’espoir. On mettra donc cette sortie sur le compte de l’effet de groupe et de la liesse locale qui l’a peut-être fait s’enflammer un peu fort, mais on surveillera quand même de très près Jeremy Lin, au cas où le mec… y croie vraiment.

Après le Bucks in 6 de Brandon Jennings en 2013, le Blazers in 6 de Damian Lillard en avril dernier, le Cavs in 7 non assumé de Gérard et le “demain j’arrête la raclette” de Raymond Felton, c’est donc un nouveau pari compliqué que l’on suivra avec attention en NBA. No judgement car la question mérite comme une autre d’être posée hein, mais on vous le dit tout de suite, si les Nets font les Playoffs, on commente le premier match en taïwanais.

Source : netsdaily.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top