Los Angeles Clippers

Et si les Clippers s’étaient améliorés en transférant Chris Paul ? Un murmure qui commence à grossir…

Clippers
Source image : YouTube

Récemment transféré aux Rockets, Chris Paul fait aujourd’hui les beaux jours de Houston après avoir servi les Clippers pendant six belles années. Mais chez les fans de Los Angeles, faut-il vraiment pleurer ?

C’est un chuchotement, un murmure, qui commence à prendre de la taille dans les rues de la cité des anges. Ce genre de discussion estivale, qu’on tient avec légèreté sous le soleil et qui se prend avec le sourire. La question principale, la voici. Dans le cadre du départ de Chris Paul vers l’équipe texane, les Clippers ont-ils vraiment vécu un cataclysme, ou bien au contraire se sont-ils améliorés ? Difficile de répondre positivement, quand on connaît la NBA et la façon dont elle fonctionne. Les stars dirigent le jeu, CP3 en est une, Houston repart avec le meilleur joueur dans le deal, le débat est donc vite réglé sur le papier. Cependant, depuis quelques semaines, un certain Jerry West réalise ses petits changements dans les coulisses de la franchise. Et si cela s’est notamment vu dans le départ de Paul, d’autres acquisitions ont marqué une intersaison des plus intrigantes dans L.A. Par conséquent, quelques fans se rassemblent en cachette et affirment sans problème qu’ils abordent la suite avec beaucoup d’optimisme. C’est notamment le cas d’Olden Polynice, ancien pivot de l’équipe californienne et aujourd’hui retiré des parquets. Interviewé sur Sirius XM Radio, le col-bleu n’a eu aucun problème à dire tout haut ce que certains fans pensent actuellement tout bas. Que les Clippers ont peut-être pris cher, mais qu’ils se sont aussi peut-être améliorés dans ce grand chambardement.

Je crois vraiment que ça va aller pour les Clippers, et qu’ils se sont améliorés. Le jeu ne stagnera plus autant qu’avant, c’est ce qu’on voyait précédemment, un jeu qui stagne car Chris Paul devait avoir la balle dans ses mains. C’est un joueur qui a besoin d’avoir le contrôle, alors qu’aujourd’hui les Clippers ont récupéré des gars qui prendront la critique sans problème. Par le passé, Doc Rivers n’avait pas ce luxe. Alors qu’aujourd’hui il peut gueuler sur des Patrick Beverley et des Lou Williams sans problèmes, ils hausseront les épaules et donneront tout sur le terrain. Je crois que le deal de Danilo Gallinari était également intelligent. De toute façon, depuis l’arrivée de Jerry West on voit bien que certains choix clés ont été bien pris. Mais globalement, je pense que ça ira pour les Clippers. Ils ne sont pas candidats au titre, mais ils sont dans ces équipes de Playoffs qui vont rester dans la discussion.

Il est clair que, d’un pur point de vue offensif, la bande à Blake Griffin était parfois un peu trop prévisible en ayant la gonfle dans les mains du meneur la plupart du temps. Mais c’est là qu’intervient aussi la notion principale, celle qui déterminera la suite des aventures pour les Clippers. S’agissait-il d’un problème plus axé autour de Chris Paul, ou bien s’agissait-il du génie proposé par Doc Rivers depuis si longtemps ? Si Jerry West réalise un ménage complet dans les couloirs de sa nouvelle franchise, la tête du Doc devrait aussi figurer en tête de ses priorités. Car aussi intéressant que soit le recrutement récent, avec des gars comme Gallinari, Teodosic, Beverley, Lou Williams, Sam Dekker, Montrezl Harrell et compagnie, rien ne changera si ces joueurs sont coachés par Rivers. Vous pouvez filer le plus beau matos existant à un entraîneur moyen, vous tomberez toujours sur les mêmes pépins. Il y a donc forcément un sentiment initial d’intrigue face à cette nouvelle version des Clippers plus équilibrée, plus profonde et plus polyvalente, mais il sera compliqué de parler d’évolution ou d’amélioration fondamentale tant que le même homme sera assis sur le banc.

Les new-look Clippers seront excitants à regarder à la rentrée, car ils apporteront une nouvelle identité après 6 années passées dans les mains de Chris Paul. Peut-on parler d’amélioration à l’heure actuelle ? Non, mais laissons à Jerry West la possibilité de nous la fermer.

Source citation : Sirius XM Radio

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top