Bucks

Derrick Rose bientôt aux Bucks dans un rôle de mentor pour les jeunes ? On dit oui, la luxury tax dit non

Derrick Rose

Fuir New-York pour devenir un chevreuil, c’est ça le projet.

source image : youtube

L’expérience new-yorkaise n’a pas marché pour Derrick Rose, désormais libre de tout contrat. Le MVP 2011 reste néanmoins sur une solide saison à 18 pions, et plusieurs équipes seraient intéressées par le joueur, notamment Milwaukee. Une deuxième rencontre va d’ailleurs être organisée entre les deux parties. 

La superteam de Big Apple n’aura remporté que 31 petits matchs la saison passée, pour le plus grand malheur des fans qui aimeraient que le succès revienne dans la Mecque du basket. Derrick Rose n’a pas réussi une saison extraordinaire mais il reste un routier privilégié et respecté du circuit. Agent libre depuis deux semaines, les Bucks lui offrent la possibilité de relancer sa carrière dans un environnement stable et propice à l’épanouissement personnel. New-York, tu n’es plus à présenter. La franchise a déjà rencontré le joueur cet été, et un deuxième rendez-vous est au programme pour finaliser les derniers papiers. Installer un joueur du calibre de Derrick Rose dans la rotation des Bucks constituerait une bonne affaire compte tenu de son vécu, son expérience et son âge, puisque ce dernier n’a que 28 ans. Il peut donc clairement s’inscrire dans un projet à moyen terme dans le Wisconsin. La concurrence au poste de meneur à Milwaukee n’est pas folle, Rose y serait sans doute titulaire indiscutable mais également un véritable mentor pour ce groupe de jeunes joueurs talentueux. Rookie of the Year l’année dernière, Malcolm Brogdon bénéficierait grandement de l’apport d’un joueur du calibre de Fast Dont Lie.

Même si ses plus belles années sont derrière lui, à 28 ans le joueur a encore faim de succès et le projet Bucks a de quoi le faire saliver, compte tenu du coach en place et de la dimension que prend Giannis Antetokounmpo. Jason Kidd a d’ailleurs déclaré que Rose était intéressant pour l’équipe grâce à ses qualités athlétiques et de percussion. Meneur scoreur, il va aider l’équipe à franchir un cap offensif. Rose – Middleton – Antetokounmpo – Jabari Parker, les Bucks ont l’arsenal offensif, athlétique et physique pour déranger plus d’une équipe. Il reste cependant un obstacle à la signature du joueur et souvent, les finances dictent le pas et imposent leur Diktat. Pour commencer, dans la luxury tax, l’organisation n’a actuellement que 4,4 millions à proposer et on voit mal un bougre à 21 millions la pige tout claquer pour aller vivre avec deux pommes et trois bananes. Il va falloir dégraisser dans le Wisconsin, et c’est ainsi le malheureux John Henson qui est pressenti pour faire ses valises et quitter la forêt. Son salaire de 32 millions sur 3 ans permettrait d’attirer Rose plus facilement, bien que ce dernier devra faire quelques concessions financières.

Nouveau point de chute pour le gamin de Chicago ? Le joueur et la franchise se draguent, on espère vraiment que le second date qui aura bientôt lieu finalisera la relation. Sa présence et son expérience accompagneraient les jeunes dans leurs développements, sans oublier que son talent et sa science du jeu rendraient les Bucks plus menaçants. 

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top