Knicks

Carmelo Anthony veut son transfert aux Rockets : nouveau GM ou pas, les Knicks doivent s’y faire

Quand c’est le Woj qui parle, on écoute. Journaliste chez ESPN, Adrian Wojnarowski s’est penché sur le dossier Carmelo Anthony et a donné ses petits échos sur un transfert de l’ailier dans les jours à venir.

La saga Melo 2017 aura tout de même été méchamment longue. Et ce n’est certainement pas contre le vétéran qu’on dira ça, plutôt contre le management d’une franchise en freestyle complet, cherchant à trouver son équilibre au beau milieu de la tempête. Sur ce début de mois de juillet, tous les indicateurs pointaient vers un départ d’Anthony chez les Rockets. Confirmation de Carmelo qu’il pouvait lever sa clause de non-transfert pour aller à Houston, échanges multiples avec Chris Paul et James Harden, photos en scred dans Closer à l’aéroport de H-Town, c’est limite si on comptait les secondes avant que cela ne devienne officiel. Mais avec le renvoi de Phil Jackson et l’arrivée de Scott Perry à la tête des Knicks, le bouton pause a été activé… pour le plus grand bonheur de Melo. Lui qui se voyait bien chez les Rockets, lui qui regardait les systèmes de Houston la saison dernière et les apparts en plein centre-ville, l’ailier devait rager devant ce ralentissement des négociations alors qu’il touchait la ligne d’arrivée du bout des doigts. Mais comme le Woj nous l’a confirmé ce weekend, c’est en espérant créer un dialogue entre Steve Mills, Melo et Perry que les Knicks ont dit stop aux autres, un potentiel rendez-vous entre les trois hommes ayant lieu cette semaine.

Du coup, on peut imaginer la suite des opérations, selon plusieurs volets. Un dîner à trois pour discuter puis se rendre compte que Melo tient à bouger, un dîner à trois pour discuter puis se rendre compte que Melo voulait juste un management sur lequel compter, aucun dîner à trois et un call sur Skype pour annoncer le transfert : tout est possible. Une donnée semble tout de même inamovible dans le bordel récent, le fait qu’Anthony souhaite rejoindre les Rockets. Et c’est ça qui devrait pousser Scott Perry à rapidement mettre en place un deal, car comme dans le cas récent d’un certain Paul George, même si Carmelo n’a rien dit d’officiel son profil est clairement tourné vers l’aéroport. Et plus les jours passent, plus la valeur du vétéran chute sur le marché des transferts. Non pas qu’on veuille affirmer qu’Anthony sera envoyé à Houston en novembre contre deux clopes et un pistolet à billes, mais les Rockets pourront utiliser quelques leviers afin de lâcher le moins de choses en retour. Une situation compliquée pour le nouveau GM des Knicks, qui va tout tenter dans les prochains jours afin de montrer à Melo qu’il faut faire marche arrière (afin de rehausser sa valeur), mais qui devrait se prendre un mur en pleine face. Si la nouvelle saison arrive avec un Anthony encore sous le maillot new-yorkais, c’est peu dire si le bazar sera complet.

Pour le moment, Carmelo Anthony est calmement posé, attendant que son management fasse le boulot et aille jusqu’au bout des choses. Phil Jackson ou pas, Scott Perry ou pas, l’ailier semble clairement tourné vers un avenir à Houston. On comptera encore les secondes, même si ça commence à faire long.

Source : ESPN

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top