Knicks

Les Knicks ralentissent le jeu autour d’un transfert de Carmelo Anthony : on appelle ça la Melopause

Knicks Carmelo Anthony
Source image : YouTube

Carmelo Anthony ici, Carmelo Anthony là, les rumeurs n’arrêtaient pas ces derniers temps. Finalement, on pourrait vivre une fin de mois assez calme, dans le camp du joueur et celui des Knicks.

Ce sont Ramona Shelburne et Adrian Wojnarowski, main dans la main, qui ont confirmé la position de la franchise new-yorkaise hier soir. Les deux journalistes de chez ESPN ont en effet joué du même instrument, pour nous informer que Steve Mills et son management avaient prévenu les autres franchises que les discussions autour de Melo étaient désormais sur pause. Allô les Cavs ? Allô les Rockets ? On revient dans quelques jours, car on a ping-pong. Plus sérieusement, ce sont surtout les mouvements au sein du management qui auraient changé la position des Knicks pendant un court moment, un nouveau GM étant en arrivage direct du côté de l’aéroport JFK. C’est Scott Perry, anciennement à la tête des Kings, qui pourrait devenir le nouveau stratège à New York prochainement. Aucun lien de parenté avec Fred, mais un profil qu’on visitera en détail par la suite et qui crée du neuf dans Gotham. Par conséquent, dans l’esprit de Steve Mills, on tenterait volontiers d’organiser une petite réunion entre Jeff Hornacek, Carmelo Anthony et le nouveau GM, histoire de voir si tout le monde peut s’entendre sur le même projet.

Cependant, il est difficile de croire que cela pourrait bien marcher entre les trois, quand on sait que l’ailier a déjà un pied dehors. En effet, même si Melo a gardé la majeure partie du temps une attitude sérieuse face au bordel de son management, il n’a pas caché son désir de rejoindre les Cavs ou les Rockets en levant sa clause de non-transfert. Cette “pause” dans les discussions est compréhensible du point de vue de Steve Mills, lui qui veut tenter de montrer au vétéran que le nouveau GM sera bien plus doux que l’ancien et son triangle de la mort. Sauf qu’il faudra bien plus qu’une simple poignée de mains, un sourire et un CV honnête pour convaincre Anthony de rester sur le navire de la Big Apple. Une rupture semble actée entre le joueur et sa franchise, après avoir vu Phil Jackson foutre un bordel monstre aussi bien en interne qu’en public. Parfait complément de James Dolan, le Peine Master a réalisé suffisamment de conneries pour donner envie à Melo de quitter sa ville de coeur. On suivra donc le dossier, si les discussions reprendront avec les Cavs et Rockets, mais on reste quand même sur la première piste qui semblait certaine ces derniers jours : Anthony sous le maillot des Knicks à la reprise, ça risque d’être compliqué.

Bon courage à Steve Mills, Scott Perry et Carmelo Anthony pour convaincre l’ailier de rester.

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top