Mavericks

Dennis Smith Jr fait du bruit : 25 points et des cannes à faire le Top 10 tous les soirs cette saison

Pour continuer dans la liste des tendances se dégageant de cette Summer League 2017, zoom sur Dennis Smith Jr : le dragster des Mavs est en train de faire ronronner les fans de Dallas.

Et si, après tout, finir avec le meneur formé à NC State était la meilleure chose qui soit arrivée à Rick Carlisle et ses hommes ? On ne s’avancera pas autant, seulement trois semaines après sa Draft, mais il est clair que les premiers éléments proposés sur le terrain ont de quoi rassurer le coaching staff texan. On s’en souvient encore, la battle des petits opposait Ball et Fultz à Fox, Ntilikina et Smith Jr. Ces cinq phénomènes seront constamment comparés lors des prochains mois, sachant qu’ils représentent l’avenir de la mène dans leur franchise, et certains font déjà plus de bruit que d’autres. Encore une fois, Summer League oblige, on se concentrera davantage sur les attitudes que le chiffre. Ce ne sont donc pas les quelques 20 points de moyenne et 5 caviars de DSJ qui vont nous intéresser, quand on connaît le contexte de la jungle de juillet et les possessions qui seront nettement différentes au level supérieur. Non, ce qu’il y a de séduisant avec Dennis la Malice, c’est ce côté all-out que très peu de joueurs possèdent, donnant leur corps sur le parquet quitte à y laisser la moitié de leurs membres.

Une sorte de schizophrénie liée à la compétition, et qui se retrouve chez certains. On mentionne forcément Westbrook dans ce type de registre, mais aussi John Wall par séquences. Dennis Smith Jr ? Très loin encore de pouvoir faire partie de la même phrase que ces All-Stars, mais le détail mentionné doit bien l’inclure. Alors qu’il s’était fait les ligaments croisés par le passé et l’opération avait inquiété bon nombre d’observateurs, le meneur a montré jusqu’ici à quel point la confiance fait des merveilles dans le cadre d’une rééducation. Encore plus explosif que précédemment, peut-être bien quand on voit la façon dont il monte à l’arceau et dont il casse des chevilles. Ses échauffements sont devenus des must-see qui raviront les fans de Dallas, son tir à distance qui était sérieusement contesté montre déjà une bonne petite réussite. Tout ça pour dire quoi, que le bonhomme sera un futur Hall of Famer ? Absolument pas. Tout ça pour dire simplement qu’au niveau de l’attitude, parmi tous les joueurs présents sur cette Draft 2017, on se demande combien jouent avec autant de TNT dans les cannes, et combien peuvent revenir aussi solidement d’un pépin au niveau des genoux. On en connaît un du côté d’OKC qui a déjà vécu la même trajectoire, mais on avait promis de ne pas répéter la comparaison. Surtout que s’il devait y en avoir une, on partirait davantage sur du Damian Lillard 2.0 que du Brodie 1.5.

Encore 25 points hier soir pour Dennis Smith Jr, lui qui va meubler plus que jamais la discussion des meneurs la saison prochaine. Aurait-il dû être sélectionné plus haut ? L’avenir nous le dira…


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top