Sixers

Prolonger Joel Embiid, oui ou non ? La date approche et les Sixers vont devoir faire un vrai choix

joel embiid rookie
Source image : NBA League Pass

On avait déjà parlé de cette affaire ici, en annonçant qu’une grosse décision allait attendre Bryan Colangelo et sa bande. Le stratège de Philadelphie ne va pas pouvoir échapper au dossier Joel Embiid.

Dilemme, dilemme. Pas pour certains, mais la question peut se poser quand même. Faut-il foncer les yeux fermés sur un garçon comme Embiid ? Aussi talentueux et génial que soit le phénomène camerounais, les Sixers savent qu’ils sont dans une position exceptionnelle dans leur riche histoire. Talent, flexibilité, picks disponibles et possibilité de créer un vivier de stars, les hauts-penseurs de Philadelphie font attention à bien calculer chacun de leurs choix. Et quand on se retrouve devant un cas aussi épineux que celui de Jojo, ça tire forcément la gueule dans les rues de Pennsylvanie. Seulement 31 matchs joués en 3 ans, quand il faut sortir le chéquier, il y a de quoi avoir un torrent dans le dos. Sauf que l’horloge tourne pour les Sixers, et celle qu’impose la NBA ne va pas tarder à débarquer dans les bureaux de Colangelo. En effet, la franchise a la possibilité de prolonger Embiid avant la reprise, ce qui éviterait une situation gênante à l’été suivant. C’est-à-dire ? Offrir une Qualifying Offer au géant, faire de lui un agent-libre restreint, mais donc s’exposer à (1) un contrat max qu’il faudrait matcher pour le conserver et (2) se fâcher avec le phénomène qui pourrait croire à un manque de confiance de son management. Du coup, le GM de la franchise garde les cartes proches de lui en donnant quelques vagues détails sur son positionnement actuel. Interviewé sur Sirius XM Radio, Colangelo la joue en mode Bruel au poker.

Nous sommes dans cette période de négociation, avant que la nouvelle saison démarre. On a discuté, on a regardé ce qui était possible, en gardant le plus de choses pour nous. Mais on sait l’importance qu’il a pour cette franchise, son talent est incroyable, il apprend les choses si rapidement. Vu qu’il n’a joué que 31 matchs, c’est en effet une décision compliquée à prendre et le processus de réflexion ne sera pas aisé. Au final, on sait juste que Joel est un talent unique, qui pourrait compter énormément dans la franchise pendant plusieurs années. Il est sur la bonne voie concernant son pied, après les deux opérations qui l’avaient empêché de jouer ses deux premières saisons. Et au niveau des genoux, on était inquiets à la base mais cela s’est finalement mieux passé que prévu, on est très contents de voir où il en est aujourd’hui. Je l’ai observé au fil des mois, du moment où il ne pouvait plus mettre de poids sur sa jambe à ce qu’il fait actuellement sur le terrain, c’est un grand talent et une immense personne. Il a le package complet, on espère donc trouver un accord qui puisse convenir à tout le monde.

Est-ce qu’on doit lire entre les lignes ? Oui, mais ça risque d’être compliqué, un peu comme les négociations sur les prochains mois. Car s’il y a bien une équipe qui regorge de potentielles stars, qu’il faudra bien payer un jour ou l’autre, c’est celle de Philly. Entre Joel Embiid, Dario Saric, Ben Simmons, Markelle Fultz et qui sait encore l’année prochaine les Sixers sont remplis de projets individuels qui pourraient ramener l’équipe au plus haut niveau. Quelle identité aborder ? Quel franchise player ou quels joueurs majeurs mettre en avant ? Là est toute la question. Une qui plane au quotidien au-dessus de la tête de Joel, lui qui représente cet incroyable mélange d’excitation et de doute. Seulement 31 matchs joués en 3 ans, il y a de quoi avoir peur en sortant le carnet de chèques. Mais un tel festival sur ces quelques rencontres, il y a de quoi foncer les yeux fermés en laissant le talent faire le reste. Deux visions qui s’opposent, deux regards qui se croisent (pardon, on s’égare), Colangelo et ses sbires vont devoir y aller avec les pincettes en s’assurant qu’il n’y aura pas de galère relationnelle, dans un cas où le max ne lui est pas proposé.

Il reste trois bons mois pour trouver un terrain d’entente, mais Embiid et les Sixers y arriveront-ils ? Affaire à suivre, de très près.

Source : Sirius XM Radio


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top