Hawks

Officiel : Ersan Ilyasova prolonge à Atlanta pour 1 an et 6 millions de dollars, enfin un poil de stabilité

Ersan Ilyasova
Source image : YouTube

Il faisait encore partie de la liste des vétérans disponibles sur le marché des agents libres, mais au lieu de refaire ses valises, Ersan Ilyasova a décidé de se poser un peu : Atlanta, on repart pour un an.

Incroyable mais vrai, le sniper va pouvoir rester plus de deux semaines dans la même franchise. On est obligé de se moquer un poil du pauvre Ersan, qui a vécu un périple infernal ces deux dernières années. Mais si, souvenez-vous. Le type était tellement transféré qu’au bout d’un moment, on ne savait même plus dans quelle Ligue il jouait. Revoyons le parcours depuis 2015, pour comprendre la violence du trajet. Transféré à Detroit en juin 2015. Transféré à Orlando en février 2016. Transféré à OKC en juin 2016. Transféré à Philadelphie en novembre 2016. Transféré à Atlanta en février 2017. La came idéale pour compléter un deal ! Ilyasova était même mentionné dans les rumeurs du PSG, pour vous dire le bordel autour de son dossier. Du coup, avec la deuxième partie de dernière saison jouée chez les Hawks, le vétéran pouvait enfin souffler un coup et décider de son propre avenir. On arrête les blagues à la con, le bizutage en marchandant sa tête toutes les trois semaines, c’est l’heure de signer un deal en négociant au mieux son avenir. Et comme par hasard, Ersan a choisi… la stabilité.

Sur un an, et pour 6 millions de dollars, Ilyasova pourra continuer à envoyer de la bombinette en direct de la Philips Arena. Bien responsabilité dans le système de Mike Budenholzer et avec un temps de jeu forcément conséquent à venir quand on voit la raquette d’Atlanta, le bonhomme pourrait s’éclater comme il avait pu le faire aux Sixers en début de saison dernière. Une quinzaine de points et 6 rebonds de moyenne, tout en provoquant du passage en force et en espaçant le terrain, rien de plus simple pour lui. Maintenant, s’il a aussi choisi les Hawks, c’est pour une petite clause contractuelle qui lui permet de dormir tranquille : veto possible sur les transferts l’incluant, pas de coups de pute dans son dos. De quoi permettre au trentenaire de regarder la téloche sans flipper de voir son nom défiler à l’écran avec BREAKING NEWS en long et en large, mais aussi avoir ses 25 minutes minimum par soir. La concurrence étant faiblarde chez les Hawks, Ersan s’éclatera comme un petit fou.

Et dans un an, bibi sera à nouveau agent-libre. Ce qui lui permettra de choisir à nouveau son futur, elle est pas belle la vie ?

Source : Yahoo Sports


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top