Pistons

Officiel : Anthony Tolliver de retour à Detroit pour deux ans, 5 millions et 4000 bornes de plus au compteur

Anthony Tolliver

Neuvième changement de maillot pour Anthony Tolliver. En neuf saisons.

source image : youtube

Anthony Tolliver fait partie de ces gars qui aiment voyager. Tel un Fred ou un un Jamie de la NBA, il sillonne le pays depuis bientôt dix ans, se planque sur le parking de la première ville qu’il trouve sur son chemin en attendant… de déménager quelques mois plus tard. Mais cette fois-ci grande première, car notre globetrotter est revenu sur ses pas, sur un parking qu’il connaît très bien.

Le parking du Palace d’Auburns Hill pour être précis, même si la mythique enceinte de Motown a fermé définitivement ses portes en avril dernier pour faire déménager ses joueurs et ses fans à la toute nouvelle Little Caesar’s Arena. Mais on n’allait pas non plus gâcher toute notre intro. Bref, les Pistons ont donc poursuivi hier leur recrutement en accueillant un joueur que la franchise du Michigan connait bien puisqu’Anthony Tolliver a déjà porté le jersey des Pistons durant une saison et demi en 2015 et 2016. Poste 3 capable de dépanner en stretch four, le natif du Missouri a déjà connu neuf tenues différentes et rentre donc dans la belle famille des journeymen, même si son retour à Detroit indique peut-être que le bonhomme a enfin décider de se poser. C’est en tout cas un contrat de deux ans que l’ailier a signé avec les Pistons, ces derniers ayant utilisé un peu plus de 3 millions de dollars issus de leur bi-annual exception pour s’offrir les services du revenant. Cinq millions sur deux ans, un prix raisonnable pour un homme dont l’honneur fut un jour sali par Amar’e Stoudemire mais qui est surtout devenu depuis un shooteur respecté dans la Grande Ligue.

Avec une moyenne de 36,2% derrière l’arc en carrière (39% la saison passée avec les Kings), Anthony Tolliver sera une menace réelle en sortie de banc au relais de Tobias Harris et partagera son temps de jeu au poste 4 avec Jon Leuer ou encore Henry Ellenson, jeune sophomore sur qui Stan Van Gundy compte apparemment beaucoup. L’ancien joueur des Hawks, des Kings, des Wolves, des Spurs, des Suns, des Blazers, des Warriors et des Hornets sera en tout cas le vétéran du groupe et son seul trentenaire, l’autre vieux de la bande Aron Baynes étant parti il y a quelques jours faire apprécier son look de hipster du côté de Boston. Et si son apport ne sera évidemment pas le même que celui d’un Marcus Morris (également parti à Bean Town), son expérience sera appréciable pour des jeunes joueurs qui manquent cruellement de mentors à leurs côtés.

32 ans, 6,2 points et 3,5 rebonds en carrière, autant vous dire que la dernière recrue de SVG ne casse pas trois pattes à un canard. Mais le bonhomme est sérieux, et c’est déjà une très bonne chose. Allez, on n’est pas vache, on vous laisse pour conclure les images de la plus belle action de la carrière d’Anthony Tolliver, parce que ça fait toujours du bien de se remémorer le passé.

 

Source : Shams Sharania de The Vertical via detroitnews.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top