Celtics

Jonas Jerebko est libre : bonne grosse armoire Ikea encaissant bien les chocs, affaire à saisir de suite

Jonas Jerebko

Faut pas se fier à la photo, c’est un chic type le Jonas.

source image : youtube

C’est la résultante de l’arrivée de Gordon Hayward la semaine passée, les Celtics doivent aujourd’hui dégraisser afin de faire de la place dans leurs comptes. Et après Tyler Zeller (qui s’en fout ?), Avery Bradley parti à Detroit et Kelly Olynyk envoyé en Floride, c’est donc au tour de Jonas Jerebko de se retrouver sur le départ. Qui veut d’un bon soldat poseur d’écran et utile en attaque ?

Après cinq saisons à Detroit et trois à Boston, Jonas Jerebko est aujourd’hui un vétéran respecté en NBA et si ses capacités offensives se limitent à des coups de chaud avec les second units, le Suédois de trente ans peut encore rendre pas mal de services. Parmi les garants de la mentalité guerrière des C’s ces dernières saisons, Jonas est le genre de gars qu’un coach fait rentrer pour insulter la sœur d’un joueur ou pour poser de l’écran à la limite du respectable, un genre de Marco Materazzi de la balle orange. Ses 6,2 points à 45,6% en carrière démontrent aussi qu’il est capable de rentrer quelques tirs au besoin. Mais toutes ces qualités ne suffiront malheureusement pas à Boston puisque Danny Ainge dégraisse actuellement son roster comme un sumo dégraisse au hammam. Pas le même délire par contre que les Rockets par exemple, qui ont pour leur part refilé tous leurs joueurs plus une partie de la ville à Los Angeles pour acquérir Chris Paul, mais plutôt l’occasion d’entretenir des relations de bon voisinage avec toutes les autres franchises de la Ligue. L’arrivée de Marcus Morris pousse de toute manière le valeureux Jonas hors concours puisque malgré un QI discutable, le frère Momo possède tout de même un talent offensif incomparable à celui du quatrième Jonas Brother.

Ce sera en tout cas dans quelques jours la fin de la belle histoire entre Jonas Jerebko et les C’s, qui cherchent donc activement un nouveau port d’attache pour leur joueur. On connait un paquet d’équipes qui pourraient être intéressées par ce profil de joueur rugueux et bosseur, parfait pour faire  progresser les jeunes et reposer les stars cinq minutes par ci par là. Capable de tirer du parking lorsqu’il n’est pas occupé à chicaner l’ennemi, c’est même un rôle de 3 and D de bout de banc qu’il pourrait trouver cet été, la NBA s’écartant de plus en plus derrière la ligne et Jonas entrant dans des âges où il courra forcément de moins en moins.

Les Celtics continuent donc leur opération de délestage, attention tout de même à avoir assez de joueurs pour commencer les matchs. Si vraiment ils ne trouvent pas preneur ? On leur propose les brocantes de Lille, Leyment ou des Neyrolles pour refiler leur vieillerie. Négociation obligatoire, mais débarras assuré.


1 Comment

1 Comment

  1. Nyld

    12 juillet 2017 à 18 h 01 min at 18 h 01 min

    Il reste qui dans la raquette à part Horford ? Aron Baynes ? ah oui… Ca va être sympa à attaquer, cette raquette, l’an prochain !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top