Mavericks

Dirk Nowitzki va enchaîner une vingtième saison à Dallas : seul Kobe l’a déjà fait, ça vous classe un bonhomme

Dirk Nowitzki

Bientôt 21 pour Dirk, 20 pour Kobe, 19 pour Stockton et Duncan, 18 pour Reggie Miller. Des vrais gars.

source image : youtube

L’info est passé relativement à trav’ cette nuit, entre les 50 millions de Sylvain Johnson ou les 60 patates de Damien Olynyk. Sauf que le beau gosse de la night s’appelle bel et bien Dirk Nowitzki et que le peuple de Dallas se réveille une fois de plus avec une demi-molle grâce à sa légende allemande…

Putain, 20 ans… La formule est empruntée aux Guignols de l’Info mais guignol Dirk Nowitzki n’en est pas un. Et cela fait donc depuis 19 ans que les Mavs le savent plus que quiconque, eux qui avaient vu débarquer en 1998 un jeune blondinet dans leurs contrées. Échangé le soir de la Draft contre le regretté Robert Traylor (comme quoi, la vie…) qui partira grossir à Milwaukee, le Wunderkind s’affirmera très vite comme l’un des futurs très grands de la Ligue avant d’en devenir l’une des légendes vivantes. Treize All-Stars Games, un trophée de MVP, puis le traumatisme en 2007, puis la bague en 2011… On ne va pas refaire ici tout le CV du bonhomme car il nous faudrait prendre une année sabbatique pour le faire, mais quoiqu’il en soit le sacrifice financier tout juste concédé par le futur Hall of Famer confirme donc qu’il rentrera dans quelques mois dans un cercle très fermé, celui des types à n’avoir pas bougé de franchise durant vingt ans. Il rejoindra un certain Kobe Bryant tout en haut du classement des mecs fidèles, le Black Mamba ayant arboré la tunique pourpre et or de 96 à 2016 après avoir été drafté par… les Hornets. Comme quoi la vie…

En se penchant sur le classement des joueurs ayant joué le plus de saisons avec le même jersey, on retrouve donc nos deux copains avec vingt saisons au compteur (Dirk deviendra en 2018 le number one avec 21 saisons), John Stockton et Tim Duncan (rentrés dix-neuf fois de suite dans la même école), Reggie Miller avec 18, John Havlicek et Tony Parker avec 16. Parmi les joueurs actifs, Tony Parker donc mais aussi Manu Ginobili (15) et Udo Haslem peuvent encore grimper au classement. Un classement qui comprend uniquement, comme vous le constaterez, d’immenses bolosses qui n’ont pas compté pour leurs franchises respectives et globalement dans l’histoire de la Grande Ligue.

Nous avons en tout cas affaire, une fois de plus, à un immense champion qui n’en finit plus de rendre heureux ses fans et tous les amateurs de NBA en général. 5 millions la saison à 39 ans, mais 5 millions pour un fidèle parmi les fidèles, qui pourrait bien avoir sa statue un jour au centre de Dallas. #Légende


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top