Heat

Officiel : Dion Waiters prolonge à Miami pour 4 ans et 52 millions de dollars, célébrations à foison !

Dion Waiters
Source image : YouTube

Il se sentait bien à Miami, le Heat souhaitait le conserver, les deux camps se sont bien entendus : Dion Waiters continuera à vendre du rêve dans le money-time floridien, pour les 4 prochaines saisons.

Il faisait et fait encore partie des joueurs que la franchise dirigée par Pat Riley voulait garder, afin de ne pas démonter le groupe qui avait cartonné entre janvier et avril 2017. Lui, James Johnson, Wayne Ellington, Luke Babbitt et Willie Reed entre autres, des inconnus du bataillon pour certains mais qui étaient bien au coeur du fabuleux run mettant Sud-Plage en transe pendant trois mois. Pour ce qui est des trois autres, on verra, mais Dion Waiters a bien eu droit à son petit contrat, de l’ordre de 52 millions de dollars sur 4 saisons. Une brindille quand on voit les sommes récoltées par certains, mais qui symbolisait aussi le manque de régularité de l’arrière et son besoin de prouver qu’il peut faire plusieurs saisons au haut-niveau. Profitant justement de ce doute ambiant, Riley et ses sbires ont fait gentiment comprendre à Dion qu’il ne trouverait pas fortune ailleurs, et que si c’était le cas, ce ne serait pas dans un cadre aussi chouette que celui du Heat.

Car on parle bien d’un joueur qui sera attendu dans le cinq majeur d’Erik Spoelstra la saison prochaine, une belle preuve de confiance donnée par l’entraîneur de Miami et qui a déjà été récompensée par quelques grosses performances lors de la campagne passée. Waiters avait-il envie de toucher un gros pactole ? Forcément. Mais est-il dans une chouette situation aujourd’hui ? Assurément. Car en touchant plus de 50 millions de dollars et en évoluant dans un des programmes les plus respectés du circuit, Dion va pouvoir quitter l’incertitude du passé et se concentrer sur son jeu. Un bagage plein de potentiel, qu’il pourra développer, et qui aiderait grandement une équipe du Heat en besoin de scoreurs balle en main. No disrespect envers Goran Dragic ou qui que ce soit d’autre, mais hormis le Slovène, qui peut honnêtement se créer deux points sans que cela passe pour un putain de cirque ? Tant que Justise Winslow n’aura pas fermé nos bouches, on prolongera le bonheur de chaque dernier quart-temps serré, Waiters adorant ces moments pour montrer toute sa confiance.

Un contrat peu chargé, facile à transférer, qui assure un avenir tranquille pour le joueur et une option solide pour la franchise : Dion Waiters et le Heat repartent pour quatre ans, y’a bon.

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top