Thunder

Officiel : Patrick Patterson rejoint le Thunder pour 3 ans et 16 millions de dollars, encore un beau move !

Patrick Patterson
Source image : Zimbio

Décidément, l’été de Sam Presti prend la forme d’un petit chef d’oeuvre. Alors qu’il venait de perdre Taj Gibson, le General Manager du Thunder a trouvé un remplaçant idéal au poste d’ailier fort : bonjour, Patrick Patterson !

Il avait déjà réussi à transformer Serge Ibaka en Paul George, ce qui représentait une belle prouesse. Il a maintenant réussi à transformer Taj Gibson en Patrick Patterson, et en moins cher. Plus les jours passent, plus le GM d’OKC se sent poussé des ailes et renifle les bonnes affaires, alors que le reste de la Ligue appuie sur F5 concernant le dossier Hayward. Libre de signer où bon lui semblait, Double-P se voyait bien quitter Toronto où il avait donné le maximum en 4 saisons. Suffisamment patient pour ne pas se jeter sur la première offre, le produit formé à Kentucky a finalement attendu le meilleur moment pour se jeter sur la meilleure occasion : titulaire fort probable au Thunder, Patterson a accepté un deal de 16,4 millions sur les 3 prochaines années. Un coup de maître signé Presti, quand on sait que Gibson en a coûté 24 sur deux ans aux Wolves, et qui assure à Billy Donovan un nouveau col bleu acceptant de faire le sale boulot tous les soirs. Il en fallait bien un aux côtés de Steven Adams, afin d’éviter l’intégration flippante d’Enes Kanter ou autre dans le cinq majeur, il a été rapidement trouvé.

Bien qu’irrégulier dans ses apports numériques, Patrick est déjà classe par son prénom, et encore plus par son attitude. Remplaçant idéal à Toronto, il formait avec Cory Joseph le coeur de la seconde classe canadienne, permettant à Dwane Casey de respirer lorsque les rotations s’effectuaient. Mine de rien, on parle d’un garçon capable de défendre les ailiers forts, certains ailiers dû à sa mobilité, et qui n’hésitera pas à pousser des coudes en-dessous afin d’aider les pivots. Le bonus qui fait plaisir, c’est le petit 37% de réussite derrière l’arc en carrière, ce qui offre une vraie belle option pour espacer le terrain. Un stretch-4 comme on aime, qui ne plantera certainement pas plus de 20 points dans un match sur la saison prochaine, mais qui ne viendra justement pas se plaindre dans ce cas présent. Ce que Patterson veut, c’est gagner du match et avoir du temps de jeu, ce qu’il aura et fera dans la troupe de Russell Westbrook et Paul George. Le tout sans avoir à user PG en défense, lui qui a plutôt tendance à grincer des dents lorsqu’il faut s’occuper des plus gros. Un vrai coup de la part de Presti, encore une fois.

Que peut-il faire de plus, le GM du Thunder ? Améliorer le banc, certainement, mais le cinq majeur est quasiment déjà dessiné. Patrick Patterson pour gérer le poste d’ailier-fort, c’est du bonheur à un tel prix.

Source : Yahoo Sports

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top