Pacers

Monta Ellis et les Pacers discutent d’un buyout : ça sent la fin de l’aventure dans l’Indiana

Monta Ellis weed

Peu importe ou il ira, l’herbe sera toujours plus verte ailleurs pour Monta

Source : youtube

A quoi bon Monta Ellis peut-il bien servir dans le nouveau projet reconstruction des Pacers ? Pas grand chose. Avec un départ as soon as posible en centre de désintox combiné à un contrat relativement lourd pour son impact (11 millions), l’arrière ne figure plus dans les plans de l’équipe et devrait être prié d’aller voir ailleurs. Victor Oladipo, c’est ton tour. 

Lorsqu’il a rejoint l’écurie Pacers en 2013-2014, Monta Ellis s’est directement adapté avec une saison à 19 pions dans la musette, mais n’a cessé de régresser ces deux dernières années jusqu’à réaliser son pire exercice depuis son année rookie. La franchise et ce dernier s’étaient entendus sur un contrat de quatre ans pour 44 millions de dollars. Cependant, il pourrait lui aussi quitter le navire prématurément. Selon le journaliste Nate Taylor de l’Indianapolis Star, le front office serait entrain de négocier un éventuel buyout avec le joueur de 31 ans. D’ici fin juillet, le 40ème choix de draft 2005 en connaîtra plus sur son avenir. Plutôt Chalons ou Boulogne Monta ? Le récent départ de Paul George a complètement transformé les plans des Pacers, qui s’orientent vers un projet d’avenir basé sur Miles Turner et la jeunesse. S’ajoute au départ de la star celui de Jeff Teague, qui rejoint la très ambitieuse équipe de Minnesota. Au départ titulaire, Monta a vu progressivement son rôle et son implication dans le système de McMillan décliner. Relégué sur le banc en tant que sixième homme, il a perdu la confiance du coach au fur et à mesure de la saison pour finir par masser le reste du bench à la mi-temps. Polyvalent le garçon.

Bien qu’il reste une année de contrat au bougre, plus une autre en player option, ce dernier devrait être coupé par le front office. Ses performances sur et en dehors des terrains ne justifient pas, aux yeux de la direction, les 22 millions de dollars que son contrat prévoit sur les deux prochaines saisons. Troisième joueur le mieux payé de l’équipe cette année, il est temps de faire des économies. Loin d’être un joueur exemplaire, le loulou s’est fait contrôler positif à la marijuana pour la troisième fois de sa carrière. En compagnie de Reggie Bullock, les deux compères ont été suspendus cinq matchs par la NBA. Cette affaire sonne comme le gramme de beuh qui fait déborder le joint puisqu’à l’heure de la reconstruction, Monta Ellis ne figure plus dans les plans du coach. Un vent de fraîcheur souffle sur la nouvelle équipe avec les arrivés conjugués de Darren Collison, Domantas Sabonis et Victor Oladipo. L’ancien coéquipier de Russell Westbrook au Thunder figurait dans les petits papiers de la direction depuis le début de l’été. Ancien joueur des Hoosiers de l’Indiana à l’université, le deuxième choix de draft 2013 était particulièrement apprécié au sein de la franchise, qui n’a pas hésité à casser sa tirelire pour s’attirer ses services. Monta n’a pas réussi sa saison, mais le passage de témoin avec ce dernier est assuré. Bon vent champion, mais attention à ne pas t’envoler tout de même.

Après les départs de Paul George et Jeff Teague, le prochain sur la liste n’est autre que ce bon vieux Ellis. Les Pacers qui luttaient à la vie à la mort en finale de conférence contre LeBron James en 2013 et 2014 ne sont plus, et une page se tourne avec le futur départ de l’arrière. Si une page d’Indiana se tourne, soyez en surs, celle de Monta, elle, se roule. 

Source : The Indianapolis Star 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top