Lakers

Rajon Rondo et les Lakers se font du pied : mine de rien, Rondo Ball ça sonne plutôt bien

Rajon Rondo

Quand LaVar Ball va héberger Rondo >>>>>

source image : youtube

Y’a pas que les franchise players dans la vie, y’a les rigolos aussi. Pour ceux qui l’auraient oublié, Rajon Rondo est toujours un joueur NBA et il est aujourd’hui free agent après avoir été poussé dehors par les Bulls. La nouvelle marrante du jour ? Le champion NBA 2008 avec les C’s serait convoité par… les Lakers.

On vous voit vous marrer d’ici, et très franchement… on s’est marré aussi. En pleine reconstruction depuis on ne sait même plus quand, les Lakers lorgneraient donc sur Rajon Rondo afin de le faire venir jouer les nounous auprès de Lonzo Ball. Lonzo Ball, LaMelo Ball, Rondo Ball, tout ça sonne plutôt bien mais un tel ajout poserait évidemment quelques questions. Car si l’on parle de l’un des meilleurs meneurs de sa génération, champion NBA et parmi les leaders incontestés du vestiaire des C’s entre 2006 et 2014, car si l’on parle d’un quadruple all-star, trois fois meilleur passeur de la Ligue… on parle également d’un homme devenu un immense bolosse depuis quelques années. Sorry pour les propos un peu durs hein, mais si Rajon Rondo était à sa grande époque un gamin difficile à cadrer mais qui faisait oublier ses défauts grâce à son génie, ce génie est aujourd’hui trop souvent effacé par les frasques et les bouderies du joueur. Rajon avait peut-être lâché en 2015 sa meilleure moyenne de passes en carrière avec les Kings (11,7 caviars par match), sa saison 2015/16 avec les Bulls fût un immense gâchis, orchestré en partie par ce que le garçon est devenu mais aussi par l’utilisation qu’en fit Fred Hoiberg. Des coups de chaud de temps en temps, mais dans l’ensemble une prestation bien moyenne compte tenu de son talent…

Et c’est donc du côté des Lakers que pourrait échouer le patient Rondo. La suite d’une énorme migration collective d’est en ouest mais rien de très sexy par contre. Les Angelinos ont évidemment besoin de vétérans pour endurcir et faire bosser Lonzo Ball ou Brandon Ingram, mais si Rajon a le profil pour participer à Pascal le Grand Frère, ce serait malheureusement plus pour prendre la place de l’ado rebelle qui ne veut pas faire son lit. A 31 ans, Rajon peut évidemment nous sortir une deuxième partie de carrière en mode grand sage, mais si on joue à ce petit jeu-là, Anthony Bennett a encore toutes ses chances de devenir un jour MVP. Le combo Draft / free agency des Lakers est pour l’instant plutôt bien géré (arrivée de Brook Lopez contre D’Angelo Russell, draft de Lonzo) et l’arrivée d’un cheveu dans la fondue comme Rondo serait un risque assez important de nouveau bordel en Californie. Rien de sûr hein, mais un risque tout de même.

On restera à l’affût de la moindre news qui tombe aujourd’hui mais Rajon Rondo est en tout cas le genre de flamme qui peut faire exploser une franchise, et les Pourpre et Or n’ont clairement pas besoin de ça en ce moment. Le fit peut très bien être positif, mais en cas d’arrivée du double R sur la Côte Ouest, Luke Walton aura du boulot…

Source texte : latimes.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top