Heat

Serge Ibaka dans le viseur du Heat : le petit duo avec Whiteside, bonjour la violence

Serge Ibaka

Une fusion entre la compagnie Aircongo et la compagne American Airlines Arena ?

Source image : YouTube

Après une année à deux vitesses, Miami se donne le droit de rêver pendant cette free agency. Plus d’un joueur pourrait craquer pour le sable, les belles filles et les palmiers, mais pas celui que l’on croit. Il a peut-être déjà tout cela dans son Congo natal, mais le projet floridien à de quoi le séduire. Allez, enlève ta doudoune Serge. 

Oui mesdames et messieurs, Serge Ibaka est sur le marché cet été. Tout juste débarqué au Canada en janvier, l’ailier fort poids lourd sort d’une année convaincante marquée par un joli coup de balais en demi-finale de conférence face aux Cavs. Avec près de 15 points et 7 rebonds de moyenne, plusieurs franchises manifestent un intérêt certain pour le joueur, et plus particulièrement Miami. La priorité reste le Toubab de Salt Lake City au poste 3 qu’on appelle Hayward, cependant la concurrence est rude et mieux vaut avoir un plan B voir C pour palier une éventuelle déception. Il est important de contextualiser la situation, puisque le dossier Ibaka ne sort pas de nulle part. Échangé d’Orlando contre Terrence Ross et une boîte à feutres il y a six mois, le Heat était déjà dans la course pour signer le joueur de 27 ans. La franchise lorgne toujours sur le joueur puisque selon l’insider Ira Winderman, un contact pourrait être établit prochainement. Il s’est entretenu sur le sujet au South Florida Sun Sentinel :

“Le joueur constitue une fascination pour le Heat de par son apport offensif qui oblige les défenseurs adverses à venir au périmètre et par son apport défensif qui dissuade sous la raquette”

Rien n’est encore fait et tout ceci n’est que spéculation, cependant imaginer une doublette Ibaka-Whiteside c’est un peu comme mélanger rhum et whisky à une soirée. Tu sais pas vraiment ce qui va se passer mais tu sais que le cocktail seras explosif. Les deux joueurs sont d’autant plus complémentaires, l’ailier fort dans son nouveau rôle de strech 4 au large et le pivot dans son registre classique de déménageur tout terrain. Tout en nonchalance aussi. Il y a évidemment beaucoup d’interrogations qui subsistent avant de pouvoir imaginer ce scénario. Quel serait le statut d’Ibaka si Lowry venait à quitter la franchise ? En cas de non venue d’Hayward, Spoelstra aurait aussi son mot à dire dans la suite des événements. Rien de choquant à ce que le double champion NBA veuillent re-signer – Dion Waiters et James Johnson – les artisans de l’exceptionnelle remontée de l’équipe l’an passée pour 10 à 12 patates chacun la saison. Enfin, il se murmure que les dirigeants des Raptors aimeraient trade Jonas Valančiūnas pour libérer du cap et pourquoi pas cimenter Air Congo dans le cinq de départ, avec comme back-up le valeureux Jakob Poeltl. On ne sait donc pas vraiment de quoi est fait le futur du joueur, qui risque d’obtenir des réponses concrètes en fonction de ce que les autres free agents feront. Dure dure, la vie de bouche trou.

Voir Ibaka porter la tunique de son bourreau en 2012 aurait de la gueule, bien que le contexte soit totalement différent. Le Heat connaît sa priorité, mais on sait tous que la vie n’est pas aussi simple qu’on le voudrait. S’il en a l’occasion, on est chaud pour voir le retour du joueur en Floride. Mais pas à Disneyland.

Source : South Florida Sun Sentinel


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top