Pelicans

Officiel : Jrue Holiday prolonge aux Pelicans pour 5 ans et 126 millions, le Big Three est verrouillé

Jrue Holiday

Un deal qui pourrait même monter jusqu’à 150 millions… ça laisse peu de marge pour les autres.

Source image : YouTube

Puisque c’est la mode aujourd’hui et que la Free Agency vient d’ouvrir, Jrue Holiday a fait savoir qu’il ne changerait pas d’adresse cet été. Avec un tel binôme à abreuver de alley-oops dans la raquette, ça peut se comprendre.

De nombreuses franchises avaient les yeux tournés du côté de la Louisiane depuis quelques semaines avec pour idée de chiper le talentueux meneur des Pels qui s’apprêtait à devenir agent-libre. Finalement, New Orleans a rapidement mis fin au suspense en sortant le chéquier pour offrir un contrat de 126 millions de dollars sur cinq ans pour conserver Jrue Holiday. Son agent, Jason Glushon, a précisé à ESPN que certaines clauses du contrat pourraient même le faire atteindre 150 millions de billets verts avec une player option sur la cinquième année. Resté au chevet de sa femme au début de la saison, il était revenu avec un niveau très convainquant pour terminer la saison avec une ligne de stats moyenne de 15,4 points, 7,3 assists et 3,9 rebonds en 67 matchs.

New York ou les Pacers vont devoir se replier sur quelqu’un d’autre à la mène. Jrue Holiday sera le troisième membre du Big Three des Pelicans avec DeMarcus Cousins et Anthony Davis. Des coéquipiers de rêve pour un point guard comme le frère de Justin qui va pouvoir faire grimper ses statistiques à la passe sans forcer tout en profitant des espaces créés par les deux monstres pour driver vers le cercle. Alvin Gentry va devoir démontrer ses qualités de tacticien et ne pas hésiter à abuser du pick-and-roll qui promet d’être dévastateur avec de telles pièces. C’est une excellente nouvelle pour les fans des Pels même si certains soulèveront un prix plutôt exorbitant. Il faut s’y habituer, les contrats n’ont plus rien à voir avec ce qui se faisait il y a encore quelques années. Mais avec 25,2 millions de dollars par saison, le meneur va peser lourd dans les finances du club qui doit déjà absorber les contrats des deux mastodontes présents dans la raquette (24 millions pour AD et 18 pour DMC). Cela ne laisse pas beaucoup de marge à Dell Demps pour compléter un roster qui a montré de grosses lacunes malgré l’arrivée de Boogie en fin de saison dernière.

New Orleans n’aurait certainement pas pu attirer de meilleur meneur lors de cette Free Agency et c’est donc un bon point pour Alvin Gentry qui a une belle ossature sur laquelle se baser. Maintenant, on souhaite bonne chance aux dirigeants pour réussir à trouver un mélange d’expérience et de talent sans trop débourser pour entourer leurs trois vedettes.

Source texte : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top