Pelicans

Jrue Holiday parlera aux Pelicans en premier : soit je reste pour le pactole, soit vous allez bader

Jrue Holiday
Source image : YouTube

Il n’est peut-être pas l’agent-libre le plus sexy de la NBA cet été, mais il aura tout de même droit à quelques beaux SMS envoyés par les franchises de la Ligue : Jrue Holiday sait qui souhaite-t-il rencontrer en premier.

Priorité aux anciens, comme on aime dire dans la queue de la cantine au lycée. Si les Pelicans ont déjà DeMarcus Cousins pour dévaliser le self, Jrue sait qu’il va tout de même devoir toquer à la porte de son dirlo afin de voir quelles sont les intentions locales. Holiday a d’ailleurs été clair sur ses envies, il parlera en premier lieu à Dell Demps et son staff à New Orleans. Le General Manager des Pels aura donc à la fois l’avantage et le désavantage d’interagir d’entrée avec son meneur, lui qu’il aime tout particulièrement. L’avantage, c’est d’instaurer tout de suite les bases sans laisser quiconque interférer dans les discussions, en mettant le paquet pour rassurer Holiday de ses intentions. Le désavantage, c’est de devoir vivre quelques longues heures face au silence, sans pouvoir ajouter quoi que ce soit dans la balance et pendant que Jrue se fait draguer comme jaja par d’autres managers de la Ligue. Un déséquilibre qui va tout de même permettre à Demps de mettre les cartes sur table dès ce samedi, en réaffirmant que la priorité est de filer un deal long-terme à Monsieur Vacances.

Maintenant, Jrue sera le premier à pouvoir faire monter ses propres enchères. Pourquoi ça ? Tout simplement car la franchise de New Orleans serait dans une merde noire en perdant les services du meneur. Tim Frazier ayant déjà été transféré, les options sont de plus en plus fines chez les Pelicans à la mène et en cas de déménagement ce ne sont que 13 millions de dollars dont NOLA disposerait pour signer un nouveau titulaire. Une marge bien maigre de base, mais qui l’est encore plus pour donner envie à un DeMarcus Cousins de rester… dans un an. Sans parler d’Anthony Davis par la suite. Il va donc y avoir un jeu d’échec assez courtois entre Jrue et ses supérieurs, lui qui a connu des pépins de famille ces derniers mois et voudra se mettre à l’abris du moindre souci sur le long terme. Présent en Louisiane depuis quatre ans, Holiday sait qu’il se sent bien sur place mais qu’il sera aussi dragué de droite comme de gauche. Ce sera alors à Demps d’allonger les meilleurs arguments et le plus gros chèque possible, en mettant évidemment en avant un trio potentiellement dévastateur avec AD et Boogie dans le Bayou. Dans le cas où Jrue n’est pas satisfait, il faudra sortir le linge propre chez les Pelicans car ça transpirera à fortes gouttes pour assurer les Playoffs à DMC et sa bande. Déjà que c’est pas gagné de base, si en plus Holiday se barre… bonjour le décor.

Il n’est peut-être pas dans la moindre course au MVP, mais il est vital dans la réussite des Pels. Jrue Holiday sera libre de partir la semaine prochaine, osera-t-il le faire ou prolongera-t-il à New Orleans ? Affaire à suivre…

Source : NOLA.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top