Thunder

Russell Westbrook nommé MVP de la saison 2016-17 : c’est officiel, Russ est au ciel !

Russell Westbrook
Source image : TNT

Il l’a fait, ça y est. Après des mois de batailles et des semaines d’hésitation, Russell Westbrook a pu repartir avec le trophée qu’il convoitait tant : l’OVNI du Thunder a été nommé MVP de la saison 2016-17.

La saison, ou sa saison ? Car en revisitant les exploits du meneur jour après jour, c’est à se demander si cette campagne n’était pas totalement dessinée pour lui. Il y avait d’abord l’amertume, celle du départ de Kevin Durant alors que la gloire leur tendait les bras. Il y avait ensuite la réflexion, celle entourant la suite des opérations dans Oklahoma City et ce qu’il fallait faire pour rassurer tout le monde. Le reste, c’est ce qu’on a vécu entre octobre et mai cette année, une déferlante statistique, physique et émotionnelle sans précédent, ponctuée par ce trophée de MVP. James Harden et Kawhi Leonard ? Méritants, eux aussi. Mais un peu trop humains au goût de Russell, lui qui ne s’imposait que le meilleur chaque soir en espérant mener les siens à la victoire. Hissant sa franchise jusqu’aux Playoffs en tournant en triple-double de moyenne, Westbrook a pu se ramener confiant à la cérémonie de ce lundi et il n’est pas reparti les mains vides.

  • Points : 31,6 points
  • Rebonds : 10,7 rebonds
  • Passes : 10,4 passes
  • Interceptions : 1,6 interceptions
  • Victoires du Thunder : 47

D’un point de vue historique, pour ceux qui tousseraient devant ce vote, il faut dire que Russ est le premier MVP avec moins de 50 victoires depuis un certain Moses Malone, il y a 35 ans. Maintenant, hormis cela, que dire ? Westbrook a été tellement légendaire du début à la fin de saison qu’il nous faudrait bien plus que ces quelques lignes pour tout répertorier. On va donc garder le plus simple, enfin… façon de parler : triple-double de moyenne soit le 2ème de l’histoire à le faire, 42 triple-doubles sur une saison soit le meilleur total all-time, meilleur marqueur de la NBA, plus longue série de triple-doubles cette saison, on pourrait continuer pendant des heures si on en avait le temps. Mais hélas, avec tous les verres de champagne à déguster lors des NBA Awards et un Harden à consoler sur le banc, on va devoir vous laisser avec le Brodie. Suivez-le, il devrait être assez bien entouré avec son trophée de MVP en main !

L’histoire devra inscrire Russell Westbrook à la ligne 2016-17, dans la catégorie du Most Valuable Player. Il en rêvait, il l’a eu. Il avait une grosse concurrence, il l’a abattue. Du Russ dans le texte, tout simplement.


3 Commentaires

3 Comments

  1. Julien

    27 juin 2017 à 9 h 54 min at 9 h 54 min

    Le pire MVP de l’histoire, uniquement MVP avec son TD de moyenne, sans TD de moyenne et vu son classement il aurait meme pas été dans la discussion

    • BRESSON

      27 juin 2017 à 17 h 17 min at 17 h 17 min

      T’es con ou quoi : “Sans son TD de moyenne il aurait pas été dans la discussion ”
      C’est comme si tu disais : “Michael Jordan c’est pas le GOAT parce que sans ses 6 titres il serait pas dans la discussion “

  2. kawaiileonard

    1 juillet 2017 à 0 h 03 min at 0 h 03 min

    Ou encore : Harden sans sa défense exceptionnelle il serait pas double dpoy en titre 👅

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top