Sixers

Les Sixers veulent prolonger Joel Embiid en priorité : pas de genoux, pas de soucis

Joel Embiid
Source image : YouTube

Après une première saison aussi phénoménale que frustrante, Joel Embiid pourrait avoir droit à une belle surprise cet été : une prolongation chez les Sixers, pas mal pour une trentaine de matchs joués.

C’est la priorité à la fois non-avouée mais totalement assumée par le management de Philadelphie. Les pépins physiques sont peut-être là, les inquiétudes aussi, mais se séparer de Jojo est une perspective terrifiante pour une franchise ayant prié pour qu’un joueur de son calibre débarque dans la cité de l’amour fraternel. Il faut dire que pour sa toute première saison professionnelle, Embiid a eu l’effet d’une tornade en Pennsylvanie comme en NBA, sa production, son intensité et sa joie de vivre étant un combo dévastateur sur la Ligue. Comment ne pas parler de la saison 2016-17 sans évoquer l’hiver du Camerounais ? Impossible, tant ses rencontres étaient suivies, tant ses performances étaient excitantes, tant ses déclarations étaient magiques et sa spontanéité excitante. Ce sont tous ces éléments, rassemblés en un seul homme, qui font du pivot une arme fatale potentielle chez les Sixers. Et ça, la franchise le sait très bien. C’est pour cela qu’une potentielle négociation pourrait être avancée cet été, afin de s’assurer que Joel ne sera pas tenté par une autre destination au cas où les choses tournent mal. Un deal assez simple, signé avant novembre et démarrant la saison d’après (2018-19), qui permettrait aux Sixers comme à Embiid d’aborder la suite au calme. Mais celui qui tient le chéquier, Joshua Harris en tant que prési de la franchise, il en pense quoi de tout ça ?

Ecoutez, je peux vous dire qu’on a envie d’avoir Joel dans cette équipe pendant très longtemps. Nous souhaitons tous vieillir ensemble, voilà comment je définirais notre sentiment.”

Et bien vieillir, ça pourrait vite le faire, surtout si Embiid a des soucis récurrents au niveau physique. C’est cet aspect de la carrière du phénomène qui terrifie certains fans et impose une vraie réflexion sur cette histoire de prolongation. Pour tout ce qu’apporte Joel, sur comme en dehors des terrains, difficile de ne pas lui filer ce blé. Mais si on a devant nous une étoile filante qui ne réalise que des saisons à 50-60 matchs maximum, sans jamais être libéré par les dieux de la santé, que faire ? On parle tout de même d’un garçon qui a dû attendre un bail avant de jouer, qui a été limité dans ses minutes et n’a participé qu’à une trentaine de rencontres. Pour une prolongation pouvant aller de 100 à 130 millions sur 5 ans, ça fait vite cher la boîte de sparadraps. Au final, on reste quand même plutôt confiants concernant la suite des opérations, avec une franchise de Philly qui proposera ce deal à Joel cet été et pourrait obtenir une signature du géant avant le 31 octobre, date buttoir pour les prolongations de ce genre chez les jeunes.

C’est toujours compliqué de miser sur de jeunes joueurs, qui mettent des étoiles plein les yeux et nous laissent envisager un avenir radieux. Joel Embiid, superstar du futur ou simple phénomène de passage ?

Source : The Courier Times

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top