Draft NBA

Lonzo Ball sélectionné en 2ème de la Draft 2017 par les Lakers : produit local, hype maximale !

Lonzo Ball
Source image : Basketball Forever

Il voulait les Lakers, priait pour être sélectionné en 2ème place, croisait les doigts pour que la totale se fasse : Lonzo Ball a bien été choisi par la franchise aux 16 titres, une nouvelle ère commence !

Ce bruit que vous entendez, c’est LaVar qui démarre l’hélicobite en direct du Staples Center de Los Angeles. Obligé d’en dédicacer une pour le paternel du meneur, lui qui annonçait que son fils allait terminer avec un maillot des Lakers sur son dos. Au-delà de cette prophétie et du coup de pouce donné par les dieux du basket, c’est une belle acquisition que Magic Johnson et Rob Pelinka viennent de faire. On se demandait justement si le management californien allait troller, mais non : Ball aura la balle entre ses mains en octobre. Un duel avec Markelle Fultz puis avec De’Aaron Fox qui s’est finalement terminé en faveur de Lonzo, une hype immense pour un joueur ayant cartonné du côté de UCLA, voilà comment peut-on résumer le dossier choisi par les Lakers. Les rumeurs circulaient autour de plusieurs possibilités, mais il était difficile de renoncer à l’impact à la fois médiatique et sportif du jeune meneur, qui est très attendu sur le circuit pro.

Et c’est justement ça qu’on surveillera dans les prochains mois, en voyant le côté calme de Lonzo contraster avec l’exubérance de son père. Que les fans des Lakers dorment tranquille, ils ont bien récupéré un phénomène au potentiel immense. Il convient de le rappeler, avant de se pencher ne serait-ce qu’une seule seconde sur son daron. Entre la polyvalence, la maturité, la confiance, la vision du jeu, l’envie de bosser et le profil parfait pour relancer Showtime, Lonzo Ball est un garçon qu’on ne croise pas tous les jours à la Draft. C’est également cela qui a poussé Magic à prendre le sosie de Jason Kidd, le meneur au sourire d’or voulant prendre LB sous son aile. En créant la place nécessaire ces derniers jours, notamment via le transfert de D’Angelo Russell, les Lakers ont aussi été très clairs sur leurs intentions : tiens, voilà les clés du camion, maintenant fait péter ta magie. Et il faudra qu’il le fasse, constamment, sans rechigner, en prenant quelques leçons au passage. Car s’il y a bien un match que ses adversaires entoureront, ce sera celui face à Lonzo, histoire de réduire personnellement la hype du bonhomme. Flippant pour certains, mais pas pour Ball. Car s’il y en a bien un qui peut gérer la pression quand on voit son daron… c’est lui.

Les Lakers ont leur meneur autour duquel construire, ça y est. Ils devront renforcer leur effectif, mais la base est excitante sur le papier : Lonzo Ball et Brandon Ingram en duo, qui refuse de se rendre au Staples Center ?

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top