Equipes

Les perdants de la Draft 2017 : quelle équipe a le plus galéré cette année ?

loser, négatif, thumb down
Source image : YouTube

Toujours difficile de juger chaque franchise à chaud, mais certaines ont tout de même réussi à frustrer leurs fans sur cette Draft 2017 : zoom sur ces managements qui vont devoir raser les murs de la ville ce weekend.

Bien évidemment, le jugement d’aujourd’hui ne sera peut-être plus pertinent demain, sachant que les phénomènes sélectionnés peuvent parfois nous surprendre en NBA. Mais tout de même, à première vue, on a des sensations qui varient en fonction de chaque bilan, et des équipes qui nous gavent par la stupidité de leurs choix. C’est tipar !

# Chicago Bulls

Le management a enfin appuyé sur le bouton reconstruction, sauf qu’il en a aussi profité pour chier sur le clavier et taper sur toutes les autres touches avec un burin. Lâcher Jimmy Butler, c’était attendu et annoncé. Mais quand tu le fais, évite de lâcher également le 16ème choix de la Draft qui est un bonus pour Minnesota. Et quand tu le fais, évite d’aller nous chercher Lauri Markkanen en 7ème place. Attention, on ne dit pas que c’est un bust en devenir, très loin de là. Mais c’était probablement un peu haut pour la chanteuse, qui était attendue dans les places 9-12. Du bon boulot 100% made in Chicago.

# Miami Heat ?

C’est assez tendu de vouloir parier contre Pat Riley. Encore plus contre Erik Spoelstra, lorsqu’on voit la façon dont il utilise ses joueurs. Après tout, vue la dernière saison de Dion Waiters en Floride, qui sommes-nous pour juger ? C’est simplement la sélection de Bam Adebayo qui a étonné pas mal de membres au sein de la Heat Nation, en 14ème place. Un poil trop haut pour lui au premier abord, et un poste de pivot qui est surtout déjà bien géré par un certain Hassan Whiteside, on s’attendait à du shooting ou un ailier polyvalent, mais non. Allez, vas-y Spo, fais-nous taire.

# Portland Trail Blazers

Pareil que pour Miami, tacler Neil Olshey revient souvent dans la gueule, comme on a pu le voir avec le pari Jusuf Nurkic en février dernier. Le General Manager des Blazers a été tellement tenté par l’offre des Kings qu’il s’est jeté dessus, transformant ses picks 20 et 15 en un 10ème choix. Mais du coup… Zach Collins ? Cela semblait un poil trop haut pour l’intérieur de Gonzaga. On compte sur Caleb Swanigan pour rattraper ça en fin de premier tour, mais disons que dans les rangs de Portland, ça sautait pas jusqu’au plafond ce jeudi.

# Mentions honorables : Hawks, Bucks, Knicks ?

Atlanta qui nous prend un John Collins en ne sachant pas vraiment sur qui se jeter, c’était plutôt maladroit. Le bonhomme a du talent et il risque d’y avoir de la place au poste d’ailier-fort (coucou Millsap), mais c’est surtout que le nouveau GM des Hawks souhaitait monter dans la Draft et n’a pas pu. Côté Milwaukee, le départ de John Hammond va peut-être se ressentir avec D.J. Wilson sélectionné, un poil haut en 17ème place. Enfin, on adore notre Ntilikina d’amour aux Knicks, mais c’est surtout le bordel autour de Porzingis et donc la Draft dans son ensemble qui est un calvaire. La France débarque à New York, c’est cool, mais on ne peut effacer les 24 terribles dernières heures.

Et chez vous, quelle équipe a vraiment mérité la pire note sur cette Draft 2017 ?


1 Comment

1 Comment

  1. MagicsWadeJoel

    23 juin 2017 à 10 h 29 min at 10 h 29 min

    Il semble clair que Chicago s’est mis dans de beaux draps. J’espère le meilleur à leurs joueurs car trouver une autre team va être difficile si l’équipe continue de mourir à petit feu. Mauvaise pub.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top