Rockets

Jackpot pour James Harden : une prolongation de 168 millions sur 4 ans à venir, ça fait cher le choke

James Harden
Source image : YouTube

Alors que certains pourraient bientôt rejoindre de nouvelles franchises, d’autres pourraient prolonger pour un montant record : James Harden va recevoir un contrat qui donne le tournis…

Le plan des Rockets est simple, comme le Houston Chronicle l’a souligné ce mardi. Au lieu de laisser la moindre possibilité au barbu de penser au moindre départ dans un futur proche, autant le blinder le plus souvent possible. Une façon de le flatter mais aussi de lui montrer la confiance du management, qui veut faire de lui la pièce maîtresse d’un effectif champion. L’été dernier, les Rockets avaient donc prolongé le barbu pour 4 ans et 118 millions de dollars, lui permettant de toucher 26, 28, 30 et potentiellement 32 millions sur les prochaines saisons. Mais cette signature avait lieu sous l’ancienne convention collective (CBA), celle qui ne citait pas la Designated Player Veteran Exception. De quoi ? Mais si, la DPVE, cette nouvelle pépite intégrée aux négociations contractuelles, qui permet à des franchises de verrouiller leur star en leur permettant de toucher le max de chez Max. En ayant intégré la All-NBA 1st Team cette saison, élément de base pour obtenir cette option, Harden pourrait toucher jusqu’à 35% du cap des Rockets, ce qui constituerait une prolongation…

… de 168 millions de dollars sur 4 ans. Rien que ça. Russell Westbrook est également un joueur qui pourrait recevoir ce type d’offre de la part du Thunder, compte tenu de son ancienneté dans la franchise et ses accomplissements individuels. Mais pour en revenir à nos amis de Houston, le management devrait proposer ce nouveau contrat à Harden en espérant qu’il signe. Ceci permettrait de verrouiller le barbu sur le très-long-terme, mais James a aussi la possibilité d’attendre encore un an et renégocier avec sa franchise : à ce moment-là, on pourrait taper dans les 217 millions sur 5 ans ! Ce qui, comme vous l’aurez peut-être remarqué en effectuant quelques calculs, représenterait un salaire annuel caressant les 40 millions de dollars au début puis… 50 millions de dollars pour finir. Reste à voir ce que le gaucher décidera de faire, lui qui doit non seulement penser à son avenir mais aussi à celui de sa franchise. Déçu par sa sortie en demi-finale des Playoffs, Harden sait que du monde va se pencher sur ses sbires (Beverley, Ariza, Capela) et qu’il faudra partager le gâteau avec tout le monde.

Le cuisiner des Rockets est déjà très riche, il pourrait devenir richissime en paraphant un nouveau contrat cet été. Il fait bon vivre chez les athlètes en NBA, il fait bon vivre…

Source : Houston Chronicle

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top