Sneakers Basket

Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt : Paris dans la place pour chausser Dennis Rodman

Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt
Source image : sneakernews
  • Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt
  • Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt
  • Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt
  • Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt
  • Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt
  • Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt
  • Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt
  • Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt
  • Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt
  • Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt

Le retour des Nike Air Shake Ndestrukt se poursuit. Après les coloris d’origine que Dennis Rodman portaient ou encore une version Bad Boys pour rendre hommage à la période Pistons du Worm, c’est une collaboration entre Pigalle et NikeLab qui s’annonce pour le modèle si caractéristique de la marque à la virgule.

Pour ceux qui ne connaissent pas Pigalle, il s’agit d’un label de streetwear dont les racines proviennent du streetball. La marque parisienne est née en 2008 et depuis, elle ne cesse de grimper grâce aux artistes qui mettent en avant les fringues du neuvième arrondissement. La stratégie est simple sur l’aspect cool de la firme qui collabore régulièrement avec Nike sur certaines pompes. C’est donc le cas pour les Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt. Pour cette version, l’empeigne est dans un matériau rappelant la laine. Il faut croire que c’est la mode après les Foamposite qui elles aussi ont pris ce style dernièrement. Niveau couleur, c’est un mélange de bleu patriote, bleu royal et blanc. En plus de la partie laineuse qui resemble à du tweed, du cuir est également utilisé, par exemple sur le Swoosh bleu, mais aussi du daim sur la partie inférieure, juste avant la semelle intermédiaire blanche. Au dos des pompes, sur la partie en daim justement, on retrouve d’un côté le logo Nike et de l’autre celui de Pigalle.. Enfin, la semelle extérieure est d’un blanc laiteux, légèrement translucide.

C’est le 19 juin que les Pigalle x NikeLab Air Shake Ndestrukt seront disponibles, en particulier dans la boutique Pigalle Shop rue Henry Monnier dans le neuvième arrondissement de Paris. Pas d’information concernant le tarif, mais une telle collaboration devrait coûter plus cher que les 140 euros habituels des Shake Ndestrukt.

On aime :

  • Une collaboration avec le label Pigalle, c’est toujours une touche d’originalité supplémentaire pour les pompes de chez Nike

On aime moins :

  • La laine sur les pompes – ou tout matériau similaire – ce n’est pas le top. Mais bon, il faut croire que la mode pour le lifestyle tiré du basket ou du streetball tend vers ce style.

Source : Nike


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top