One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : Kevin Durant (#5) !

Kevin Durant

C’est l’histoire d’une zone de confort…

Source image : YouTube

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2016-2017. Alors que les Playoffs battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2016-2017, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un Rudy Gobert aura beaucoup plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un DeAndre Jordan aux Clippers. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre on prend la direction d’Oakland pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2016-2017 : 25,1 points, 8,3 rebonds, 4,8 assists et 1,1 interception à 53,7% au tir et 37,5% de loin en 33 minutes.

# Résultats collectifs : 67 victoires pour 15 défaites, 1er de Conférence.

# Meilleur match de la saison (vs. Oklahoma City, 03/11) : 39 points, 7 rebonds à 15/24 au tir dont 7/11 de loin, un blowout et du trashtalking pour les retrouvailles avec son ancienne équipe.

On leur prédisait des problèmes d’égos et des premiers mois compliqués pour s’habituer à la présence d’un nouveau MVP dans les rangs des finalistes en titre. L’acclimatation n’aura duré que quelques semaines tout au plus. Directement mis à l’aise par ses nouveaux copains de récré, KD a immédiatement pris ses aises à Oakland pour reprendre ses cartons offensifs comme il sait si bien le faire. Statistiquement, on est un peu en deçà de l’année dernière mais l’apport redevient sensiblement identique lorsqu’il est rapporté à 36 minutes. Son absence au mois de mars a même prouvé son importance dans le collectif des Warriors qui a tout de même terminé tout en haut de la Conférence Ouest pour la troisième année consécutive. On remet ça en 2018 ?

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top