La NBA selon Twitter

Les Finales NBA vues par Twitter : en fin de compte, tout le monde a quand même kiffé

Playoffs

C’était haletant.

Bon, ça y est, cette fois c’est vraiment terminé, après avoir roulé sur les Playoffs en ne concédant qu’une seule défaite, les Warriors récupèrent leur titre qu’ils avaient perdu un an plus tôt, au profit de leurs adversaires du soir et Kevin Durant en est le MVP après sa première saison dans la Baie. Mais si les Finales se jouaient forcément sur le terrain, elles étaient aussi scrutées de très près sur Twitter. Retour sur les gazouillis les plus marquants.

# GAME 1

# On commence direct.

# LeBron préchauffe dans le plus grand des calmes.

# Mais les autres protagonistes sont également au centre des débats.

# GAME 2

# Certains savaient qu’ils allaient passer un bon match, mais pas pour les mêmes raisons.

# On en revient aux différents joueurs qui participent à ce match.

# Tandis que Bismack Biyombo est toujours préoccupé par le Magic.

# Et Malachi Richardson prend très clairement position entre les départs respectifs de Kevin Durant et LeBron James.

# GAME 3

# Kevin Seraphin en a marre des vacances.

# Larry Nance se marre en squattant Twitter.

# Et ça c’est l’état de la plupart des gazouillis quand Kevin Durant a activé le mode vénère.

# Mais la vraie explosion s’est produite lors du dunk de Kyle Korver.

# Mais Jared Dudley décide de geindre.

# GAME 4

# Analyse fine livrée par Kent Bazemore.

# Bien écoutée par les Cavaliers qui font pleuvoir les points.

# Rudy Gobert en profite pour balancer un petit tacle à Tristan Kardashian.

# Ca c’était pendant la claquette de LeBron.

# Larry Nance non plus ne s’est pas remis de la “T-Mac” de LeBron, c’est vrai que c’est sympa le basket.

# Certains se sont même enflammés en voyant Gérard uriner sur le monde.

# GAME 5

# La toile adore voir David West et Tristan Thompson se faire des mamours.

# Encore une occasion de se souvenir à quel point Gérard est supérieur à l’humanité.

# Faites désormais place aux nouveaux champions.

# Allez, on conclut sur un peu d’humour.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top